février 5, 2023
Justice

Au moins une douzaine de morts à la prison civile de Jacmel en moins d’un mois

(Jacmel) Du 14 novembre au 4 décembre 2022, des organisations de défense des droits humains, telle que Société Makaya, ont recensé une douzaine de décès à la prison civile de la cité d’Alcibiade Pommayrac, selon ce que rapporte le quotidien Le Nouvelliste. Les causes des décès sont, pour la plupart, malnutrition et anémie.

 

Nicolas Dieuné, un mineur de quinze ans, figure parmi ces prisonniers décédés et qui étaient en détention préventive prolongée.

Malnutrition, anémie, déshydratation sévère, diarrhée, vomissement sont, entre autres causes des décès, a indiqué Jean Jeudi, secrétaire général de Société Makaya. La prison civile de Jacmel a enregistré plus d’une quarantaine de décès de détenus pour l’année 2022, selon l’organisation.

La ministre intérimaire de la Justice et de la Sécurité publique, Emmelie Prophète Milcé, a rencontré, le lundi 28 novembre, les commissaires du gouvernement (CG) près les dix-huit (18) juridictions du pays dans l’optique de discuter de la détention préventive prolongée et les moyens pour y faire face.

La détention préventive prolongée reste un énorme défi pour l’appareil judiciaire. En 2021, selon un communiqué du Bureau intégré des Nations unies en Haïti (BINUH), Haïti figurait sur la liste des 10 pays au monde les plus affectés par ce phénomène.

 

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *