février 29, 2024
Sécurité

Haïti-insécurité : seule, la PNH ne peut pas restaurer la sécurité estime Mario Andrésol

(Port-au-Prince)- L’ancien Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti déclare, dans un entretien accordé à l’émission Panel Magik, ce mardi 14 mars 2023, que tenant compte de sa formation, la PNH n’est pas en mesure de mater les gangs armés qui sèment la terreur au sein de la population. Il propose un jumelage entre l’institution policière et les forces armées d’Haïti en vue de mener des opérations conjointes aux fins de déloger ces malfrats.

 

Mario Andresol dit, d’une part, repérer une grave crise interne au sein de la PNH, ce qui représente une bonne opportunité, selon l’ex-DG, de poser certaines bases afin de résoudre un ensemble de problème auxquels fait face l’institution. Il parle notamment de la présence policière dans toutes les sections communales du Pays. Aussi, fait-il mention de manque de matériels qui diminue l’efficacité des agents.

D’autre part, l’ancien candidat à la présidence avoue que la réticence de l’international quant à l’envoi des troupes en support aux forces de l’ordre, se repose sur un manque de confiance à l’égard des institutions haïtiennes y compris un manque de formation de nos agents de police.

Mario Andresol dénonce la passivité des autorités en place qui, à son avis, ne font montre d’aucune inquiétude face à la montée vertigineuse de l’insécurité. Ils ne prennent aucune mesure afin de poser des actions concrètes pour remédier à cette situation, se plaint-il.

Fort de ce constat, Mario Andrésol appelle le Gouvernement et la classe politique en général à transcender et à faire preuve de sens de responsabilité pour sauver la maison haïtienne qui est en proie au grand banditisme empêchant les citoyens de vaquer librement à leurs activités.

 

Watsob Audibert

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *