décembre 8, 2022
Q-Actualite Q-Politique

Élections-Québec: Madwa-Nika Cadet élue députée de Bourassa-Sauvé, Frantz Benjamin réélu dans Viau

La Canadienne d’origine haïtienne Madwa-Nika Cadet a remporté les élections provinciales dans la circonscription de Bourassa-Sauvé, lundi 3 octobre 2022, devenant ainsi la première députée d’origine haïtienne de Bourassa-Sauvé. L’haïtiano-canadien Frantz Benjamin a été réélu dans Viau.

 

 

 


Un rêve devenu réalité! La Canadienne d’origine haïtienne Madwa-Nika Cadet est élue députée de Bourassa-Sauvé. Sous la bannière du Parti Liberal du Quebec (PLQ), la spécialiste en droit a obtenu 43% des voix pour s’adjuger la fonction de député de Bourassa-Sauvé. Elle remplace la députée libérale sortante, Paule Robitaille, élue en 2018.

 

 

 

Intervenant la semaine dernière à l’émission “BS Connexion Multimédia” sur Radio PBS, la Canadienne d’origine haïtienne Madwa-Nika Cadet a promis monts et merveilles pour la circonscription de Bourassa-Sauvé.

 

 

 

« Pour chaque dollar que nous investissons, pour soutenir les forces policières que nous jugeons importantes et qui était en fait une proposition du Parti libéral du Québec dans le passé, nous proposons de mettre l’équivalent de 1 $ en prévention envers nos organismes communautaires », avait-elle promis. « Je suis en discussion avec différents acteurs sur le terrain pour que ces promesses soient concrètes », avait-elle déclaré.

 

 

 

Venus d’Haïti, ses grands-parents se sont installés à Montréal-Nord dans les années 80. Si elle a grandi à Rivière-des-Prairies et a fréquenté le collège Jean-Eudes, son père, ses oncles et tantes ont tous fréquenté l’école Henri-Bourassa.

 

 

 

Son curriculum vitae est impressionnant. Diplômée en droit, elle détient une maîtrise en politiques publiques de l’Université Georgetown, située à Washington, et a été analyste politique à la Banque mondiale.

 

 

 

Frantz Benjamin réélu

 

 

Sans surprise, l’haïtiano-canadien Frantz Benjamin a été élu pour une seconde fois dans Viau à la 53 législature.  « C’est votre victoire à tous. Nous l’avons fait ensemble et cette soirée vous est dédiée », a lancé avec émotion Monsieur Benjamin, entouré de dizaines de ses partisans et bénévoles du Parti libéral du Québec (PLQ) venus le soutenir à son rassemblement local à Saint-Michel.

 

 

 

Né à Port-au-Prince, Frantz Benjamin a misé sur plusieurs enjeux chauds pour se faire réélire dans Viau, où l’on compte près de 70 000 habitants. Il a notamment dénoncé la violence par arme à feu, le manque de logements sociaux, encouragé l’éducation des jeunes et critiqué vivement les déclarations sur l’immigration de François Legault de la CAQ.

 

 

 

La cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), Dominique Anglade, quant à elle, a été maintenue dans son poste de députée à l’Assemblée nationale dans Saint-Henri–Sainte-Anne. A l’issue des résultats, elle a donné le signal lundi soir qu’elle entend rester en poste malgré le recul de son parti. “Dans les prochains jours, mois, années, je vais déployer la même énergie, la même conviction, la même ambition”, a-t-elle assuré. “Le travail a commencé et doit se poursuivre.”

 

 

 

Mme Anglade a affirmé que « les Québécois demandent au PLQ d’être l’opposition officielle » face à la CAQ de François Legault. « On a martelé le message de rassembler les Québécois, de faire en sorte que chaque voix soit entendue. À tous les Québécois : que vous ayez voté pour nous ou pour une autre formation politique, notre porte sera toujours ouverte », a-t-elle assuré.

 

 

 

Les Québécois optent pour la continuité

 

 

 

Le gouvernement sera une fois de plus dirigé par François Legault qui a été réélu. Et le premier ministre comptera sur une équipe encore plus nombreuse que les 76 députés qui siégeaient pour lui au moment de la dissolution de l’Assemblée nationale, à commencer par les 25 membres de son Cabinet, qui seront tous de retour au Parlement, sans exception.

 

 

 

Toutefois, le taux de participation s’est établi à 66,05 %. Il est légèrement inférieur à celui de l’élection générale d’octobre 2018 (66,45 %).

 

 

 

Les députés élus lundi 3 octobre, devraient prêter serment dans deux ou trois semaines. En 2018, le Conseil des ministres avait été présenté 18 jours après les élections.

 

 

DJ

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *