janvier 28, 2023
Q-Societe

Un « réveil national » est vivement souhaité par le gouvernement Legault pour stopper le déclin du français

(Québec) Le gouvernement de François Legault souhaite une “ mobilisation nationale “ pour freiner le déclin de la langue française alors qu’il vise une immigration 100 % francophone d’ici 2026.

 

Le premier ministre du Québec François Legault, a ciblé cet enjeu comme étant l’un des deux grands défis que son gouvernement doit relever, avec la lutte contre les changements climatiques. Il a immédiatement cadré le débat en affirmant que pour renverser la chute de l’usage du français au Québec, “ la clé est vraiment autour de l’immigration “.

Au menu, une immigration contrôlée par Québec sera 100 % francophone d’ici 2026, a-t-il dit. Il se dit “ ouvert à toutes les suggestions “ pour “ arrêter le déclin du français “, et estime que les partis de l’opposition et la société civile doivent également apporter leur contribution. Il a souligné que ce sujet serait abordé dans son discours d’ouverture.

Il a fait remarqué qu’au Québec, ils sont autour de 78 %, 80 % de francophone. Une baisse de quatre à cinq points depuis 20 ans a été constatée, selon M. Legault. Par contre, là où c’est dramatique, c’est vraiment à Montréal, où on est passé sous la barre du 50 %, a-t-il dit.

Ces données répétées par Legault ne tient toutefois pas compte des 6,7 % de Montréalais qui disent parler à la maison le français et une autre langue. De plus, le recensement précise que 84,4 % des Montréalais peuvent soutenir une conversation en français, selon Statistique Canada.

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *