février 4, 2023
Sports

CDM : Eto’o frappe un youtubeur algérien

(Doha) Le Président de la Fédération Camerounaise, Samuel Eto’o, s’en est pris physiquement à un youtubeur algérien à l’issue du match entre le Brésil et la Corée du Sud (4-1), lundi soir. De nouvelles accusations de corruption d’arbitre seraient à l’origine du coup de sang de la légende du Cameroun.

 

Scène surréaliste au Qatar lundi soir. Après la rencontre Brésil – Corée du Sud (4-1), le président de la Fédération camerounaise et ambassadeur de la FIFA, Samuel Eto’o, a perdu ses nerfs en quittant le stade 974.

Sur des images diffusées par La Opinion, l’ancien attaquant des Lions indomptables apparaît d’abord avec un large sourire pour prendre des photos avec plusieurs fans brésiliens. Avant de devenir furieux contre un homme qui le filme avec une caméra. D’abord retenu par sa garde rapprochée, l’ancien Barcelonais parvient à mettre cet individu à terre d’un violent coup de pied au niveau de la poitrine.

Des insultes racistes ont été évoquées dans un premier temps pour expliquer la réaction d’Eto’o. Mais plusieurs sources donnent une autre version et affirment que l’agressé, un youtubeur algérien nommé Sadouni SM, lui a demandé combien coûtait d’acheter des arbitres, en faisant référence à Bakary Gassama qui arbitrait lors du barrage retour polémique entre le Cameroun et l’Algérie (2-1, ap) dans les éliminatoires pour la Coupe du monde 2022. Lors de ce match, les Algériens avaient contesté les décisions de l’arbitre, qui avait refusé deux buts à Islam Slimani et oublié deux penalties.

«Nous ne laisserons jamais plus un arbitre mettre à mal notre pays. Je n’ai pas aimé voir l’arbitre le lendemain confortablement assis dans nos salons à l’aéroport boire un café et manger un mille-feuille. Je lui ai vidé mon sac et je l’ai recroisé en Turquie et je lui ai dit qui il était encore ! Il a enlevé l’espoir de tout un peuple et on le laisse comme ça. Je ne dis pas qu’il faut le tuer mais il ne faut pas le laisser tranquille», avait lancé le sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, en avril dernier.

Depuis, Eto’o fait aussi l’objet d’une campagne de harcèlement sur les réseaux sociaux. Lors de la cérémonie du tirage au sort du Mondial, un vidéaste algérien avait déjà interpellé l’ancien joueur du FC Barcelone et de l’Inter Milan : «Gassama. Ils ont acheté le match face à l’Algérie. Le Cameroun a triché», sans déclencher la moindre réaction chez le président de la Fédération camerounaise. Ce dernier a visiblement perdu sa patience hier soir.

 

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *