février 29, 2024
Economie

A 48.3% en décembre, l’inflation encore plus forte en Haïti

(Port-au-Prince)- Le taux d’inflation en décembre 2022 par rapport à celui de 2021 a atteint le niveau de 48.3% et s’est rapproché du niveau de 3% (2.9%) à la fin de l’année 2022, selon le dernier rapport de l’Institut Haïtien de Statistique et d’Informatique (IHSI).

 

En novembre dernier, l’inflation était aux alentours de 45%. Ce nouveau chiffre traduit une détérioration continue du pouvoir d’achat de la majorité des Haïtiens. Intervenant à la matinale de Magik 9, l’économiste Thomas Lalime craint des lendemains qui déchantent pour l’économie haïtienne.

Les dernières données fournies par l’Institut haïtien de statistiques et d’informatique (IHSI), font état d’une forte flambée des prix observée en décembre 2022 au niveau de l’Indice des prix à la consommation (IPC, 100 en 2017-2018). Les prix des produits locaux continuent de varier à un rythme moindre que celui des produits importés: 40.9 % pour les premiers et 60.2% pour les seconds. “ L’inflation pour le riz est de 8.3%, celle pour l’huile comestible, le sucre 70% “.

Le secteur des Transports et le poste “produits alimentaires et Boissons non alcoolisées” ont affiché les plus fortes hausses, respectivement 120.6 et 47.7%. Ces deux postes pèsent lourdement dans le budget dans le budget d’un grand nombre de familles haïtiennes: plus de 60%, explique l’économiste.

Selon les informations véhiculées par le rapport, l’Aire Métropolitaine composée de Port-au-Prince, Delmas, Pétion-Ville, Carrefour et Croix des Bouquets a enregistré le taux le plus élevé en décembre 2022, par rapport à la même périods en 2021, soit 48.8%.

La Région Sud composée des départements du Sud, de la Grand’Anse et des Nippes et la Région Ouest incluant les départements du Sud-Est et de l’Ouest hormis l’Aire Métropolitaine de Port-au-Prince, ont affiché un taux d’inflation similaire; 48.5%.

La Région Nord avec les départements du Nord, du Nord-Est et du Nord-Ouest et la Région Transversale composée des départements du Centre et de l’Artibonite, ont accusé des taux moins élevés par rapport au reste du pays: 47.7 et 47.3% respectivement.

Léconomiste et chroniqueur économique à Le Nouvelliste, Thomas Lalime, peint un tableau sombre de la situation économique en Haïti. Évoquant une économie non à point pour le premier trimestre de l’exercice fiscal 2022-23, Thomas Lalime juge que cette situation ne rassure en rien pour les prochains mois de l’exercice fiscal. « L’IHSI estime qu’il n’y aura pas un retour de croissance si des mesures ne sont pas prises pour enrayer le fléau de l’insécurité », rapporte Lalime.

Le gouvernement haïtien n’a toujours pas de stratégie pour redresser la barque économique du pays. Le cabinet ministériel etant trop occupé à gérer des détails politiques.

DJ

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *