janvier 28, 2023
Politique

«Jean- Charles Moïse représente un danger pour la démocratie », selon Ulysse Jean Chenet

Alors que le pays connaît une crise politique majeure, des organisations, structures et partis politiques tentent de présenter à la nation haïtienne des alternatives ou des propositions de sortie de crise. En ce sens, après les Accords Montana, Pen, 11 Septembre entre autres, le leader du parti politique “Pitit Dessalin” a présenté, le dimanche 23 Octobre 2022, une alternative baptisée “ Konsey Tranzisyon Pèp Souveren “ (KTPS).

 

Ce “Konsèy Tranzisyon Pèp Souveren (KTPS)”, composé de 9 membres dont l’ancien sénateur Edgard Leblanc Fils, est la proposition du Secrétaire Général de “Pitit Desalin” Jean-Charles Moïse pour assurer l’avenir du pays après le départ d’Ariel Henry.

Seulement quelques heures après cette proposition du leader de Pitit Desalin, les réactions sont multiples, certains acclament d’autres craignent pour l’avenir du pays à cause de cette proposition qui pour certains, approche la crise haïtienne vers une crise d’extinction.

Pour le Coordinateur du Mouvement Point Final, Ulysse Jean Chenet, le leader de Pitit Desalin Jean-Charles Moïse doit écouter ses consultants politiques s’il en a, car selon lui, cette décision unilatérale fera de l’ancien sénateur un danger pour l’avenir de la démocratie en Haïti. « Dans le cas contraire, Jean- Charles Moïse représentera un danger pour l’avenir de la démocratie en Haïti», dit-il.

Face à ce Conseil de Transition Politique Souverain (KTPS) proposé par Jean-Charles Moïse, le coordinateur du Mouvement Point Final, Ulysse Jean Chenet a affirmé que « Moïse Jean Charles n’a pas la capacité de mener le pays à bon port». A cet effet, il croit qu’il est du devoir de chaque citoyen de prendre l’avenir du pays très au sérieux, pour éviter la disparition de cet État.

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *