février 4, 2023
Actualité Politique Société

Et Port-au-Prince se lève comme si de rien n’était

Quelques heures après une journée de mobilisations massives à Port-au-Prince et plusieurs régions du pays, la vie reprend son cours. Les Banques, les grandes, petites et moyennes entreprises, le transport en commun, le secteur informel, tout fonctionne. C’est une capitale avec un retour à la normalité. Même si les griefs sont restés insatisfaits, tout le monde vaque à ses occupations, à chaque jour suffit sa peine.

 


8 septembre 2022, c’est un autre jour bien différent de son précédent. En effet hier 7 septembre, Haïti a connu une journée de bouleversements. Manifestations en cascade, barricades et pneus enflammés, jets de pierre et de bouteille, c’était une révolution qui était annoncée, il fallait par tous les moyens contraindre le Premier Ministre Ariel Henry à démissionner. L’ironie de l’histoire, le chef du gouvernement a laissé le pays, indifférent aux maintes revendications populaires, il a tourné le dos à son peuple qui ne sait décidément plus à quel saint se vouer.

 

Pénurie de carburant, inflation, dépréciation de la gourde, crise politique, gangstérisation du pays; tout va mal en Haïti. Et après ce 7 septembre ayant pourtant tenue toute sa promesse, les problèmes persistent. La population a beau exprimé son ras le bol face à un système qui essuie que des échecs. 

 

Mais comment chambarder un système du jour au lendemain. Si la révolution historique de 1804 a durée plus d’une décennie ayant aboutie à la création de la nation haïtienne, pour ce 7 septembre, le mouvement populaire est mort dans l’œuf. Le peuple n’en peut plus, mais se résigne.

 

Delmas, Pétion-Ville, Nazon, Route-Frères, Centre-Ville, toutes les activités sont revenues à la normale. La journée d’hier, certes une réussite en terme de protestation populaire, est reléguée au rang de souvenir d’une énième manifestation massive n’ayant abouti à grand chose.

JB

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *