décembre 8, 2022
Actualité Education

Haïti- Éducation : plusieurs écoles boudent la rentrée scolaire, le MENFP se plie à la réalité

Alors que la rentrée scolaire était fixée pour ce lundi 3 octobre 2022, aucune activité n’est constatée dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Au cours du weekend écoulé, plusieurs écoles de la capitale avaient invité les parents à garder les enfants chez eux jusqu’à nouvel ordre. Le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) préconise une rentrée scolaire progressive tout en promettant que le gouvernement va créer un climat sécuritaire favorable au déplacement des élèves.

 

 

 


Désormais, le gouvernement ne contrôle que dalle. Sans surprise aucune, l’année fiscale, la rentrée judiciaire et la rentrée scolaire n’ont pas eu lieu. Même si le gouvernement n’a pas une nouvelle fois, reporté officiellement la rentrée scolaire, les parents ont compris que la prudence était de mise.

 

 

 

« Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) prend note des différents appels émanant d’institutions éducatives et de différents secteurs de la population appelant à un climat sécuritaire et un meilleur cadre devant faciliter les déplacements des écoliers, des parents et des enseignants pour la rentrée des classes » a réagi le MENFP face à l’échec cuisant de la réouverture des classes fixée pour ce 3 octobre.

 

 

 

L’institution Saint-Louis de Gonzague, le Collège Canado-Haïtien, le Collège Cœur Immaculé de Marie (CIM), entre autres, ont informé qu’elles ne reçoivent pas d’élèves au risque de les exposer à des situations d’insécurité et de violences des rues.

 

 

 

Les institutions publiques ont également gardé un profil bas. Aucun élève n’est remarqué alors que le Ministère de l’Éucation Nationale et de la Formation, dans un communiqué, avait dit maintenir la date du 3 octobre.  » Le MENFP maintient la rentrée des classes pour ce 3 octobre et reconnaît qu’elle se fera de manière graduelle”.

 

 

 

Le MENFP dit reconnaître que la première semaine du calendrier scolaire 2022-2023 démarrant le 3 octobre sera difficile pour la relance des activités scolaires dans plusieurs endroits du pays et s’attend à une rentrée scolaire progressive et difficile.

 

 

 

Le gouvernement prend l’engagement de créer les conditions de sécurité pour faciliter le déplacement de la population et souligne l’importance de l’école.

 

 

 

Cette crise sans précédent qui sévit en Haïti est décidément hors du contrôle des autorités. Plus rien ne fonctionne. Menm lekòl oblije tann.

 

 

JB

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *