février 4, 2023
Politique

Haïti-crise: Jean Charles Moïse salue le comportement de la Russie et de la Chine au Conseil de Sécurité de l’ONU

Le leader du parti politique “Pitit Desalin” Jean-Charles Moïse a rendu un vibrant hommage à la Russie et la Chine pour le comportement affiché, lundi 17 octobre, à la réunion du Conseil de Sécurité des Nations-Unis, tenue sur la situation en Haïti. En conférence de presse ce mardi, l’ancien canditat à la présidence affirme que la Russie et la Grande Chine sont les vrais alliés d’Haïti.

 

 

 

 

Hier, au Conseil de Sécurité de l’ONU, des États-membres se sont montrés réticents quant aux deux résolutions proposées par les États-Unis et le Mexique. Lesquelles résolutions comprenant un régime de sanctions à l’encontre des gangs et ceux qui les financent et l’intervention d’une force militaire en Haïti.

 

 

 

Les deux pays estiment que la question reste sensible en Haïti, où la majorité des dirigeants de la classe politique s’opposent à la demande d’assistance militaire d’Ariel Henry et craignent que ces forces étrangères ne soient utilisées pour maintenir le gouvernement actuel au pouvoir.

 

 


“De nombreux groupes d’opposition appellent à ne pas autoriser une intervention militaire étrangère en Haïti et ils font également référence, pour le dire doucement, à une expérience peu réussie avec une ingérence extérieure dans les affaires du pays », a déclaré Dmitry Polyanskiy, représentant permanent adjoint de la Russie à l’ONU.

 

 

 

Jean-Charles Moïse dit avoir écrit, il y a quelques jours, à la Chine et à la Russie afin qu’ils puissent garder leurs distances avec le gouvernement d’Ariel Henry. Il dit avoir clairement notifié les deux pays que la demande du Premier Ministre n’est faite que dans l’optique d’attaquer ses opposants politiques.

Jean-Charles Moïse dit voir dans la Russie et la grande Chine, des « vrais alliés » d’Haïti.

 

 


Il faut souligner que le verdict du Conseil de Sécurité des Nations-Unies sera connu le Vendredi 21 Octobre, à l’issu d’un vote entre les États-membres. La décision doit être unanime pour qu’elle soit d’application.

 

 

 

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *