février 3, 2023
Santé

Absence d’exercice physique : un coût élevé pour la santé et les économies, alerte l’OMS

Crédit photo: google/ Photo: Deux jeunes pratiquant des exercices physiques


Dans son rapport sur la situation mondiale de l’activité physique 2022, publié mercredi 19 octobre, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) prévient que près de 500 millions de personnes développeront des maladies cardiaques, de l’obésité, du diabète ou d’autres maladies non transmissibles (MNT) attribuables à l’inactivité physique, entre 2020 et 2030, ce qui coûtera 27 milliards de dollars par an, si les gouvernements ne prennent pas des mesures urgentes pour encourager plus d’activité physique chez les leurs populations.

 

 

 


Dans ce rapport, l’agence onusienne évalue dans quelle mesure les gouvernements mettent en œuvre les recommandations visant à accroître l’activité physique à tous les âges et à toutes les capacités.

 

 

 

Les données de 194 pays montrent que, dans l’ensemble, les progrès sont lents et que les pays doivent accélérer l’élaboration et la mise en œuvre de politiques pour augmenter les niveaux d’activité physique et ainsi prévenir les maladies et réduire la charge pesant sur des systèmes de santé déjà débordés.

 

 

 

Suite à une enquête citée dans le rapport, l’OMS affirme que seulement 30% des pays disposent de directives nationales en matière d’activité physique pour tous les groupes d’âge.

 

 

 

L’Organisation Mondiale de la Santé appelle davantage de pays à intensifier la mise en œuvre de politiques visant à aider les gens à être plus actifs grâce à la marche, au vélo, au sport et à d’autres activités physiques.

 

Un groupe de personnes pratiquant des exercices physiques

 

Le directeur général de l’OMS, Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, explique que les avantages sont énormes, non seulement pour la santé physique et mentale des individus, mais aussi pour les sociétés, l’environnement et les économies.

 

 

 

Le fardeau économique de l’inactivité physique est important et le coût du traitement des nouveaux cas de maladies non transmissibles (MNT) évitables atteindra près de 300 milliards de dollars d’ici à 2030, soit environ 27 milliards de dollars par an.

 

 

 

Selon l’OMS, le rapport lance un appel clair à tous les pays pour une action plus forte et accélérée de la part de toutes les parties prenantes concernées travaillant mieux ensemble pour atteindre l’objectif mondial d’une réduction de 15% de la prévalence de l’inactivité physique d’ici 2030.

 

 

source: OMS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *