février 4, 2023
Actualité Politique

Manifestations anti-Ariel, plusieurs blessés par balles dont des journalistes

Cette journée du 7 septembre 2022 a tenu toute sa promesse. Des milliers de personnes dans plusieurs régions du pays ont foulé le macadam pour exprimé leur ras le bol face à la gouvernance d’Ariel Henry. Des jets de pierres et de bouteilles à plusieurs endroits, pneus enflammés, barricades érigés au niveau de plusieurs axes routiers, les activités étaient pratiquement paralysées. Plusieurs personnes sont sorties blessées mais aucune perte en vie humaine n’est à déplorer jusqu’à présent.

 

 

Tous les 10 départements du pays ont connu un mercredi mouvementé. Des manifestations massives ont été organisées pour exiger de meilleures conditions de vie et surtout le départ d’Ariel Henry à la tête de l’exécutif.

 

Le peuple mécontent a usé de tout ce qui se trouvait sur son passage pour faire passer ses revendications. Pancartes en main, les manifestants ont véhiculé toutes sortes de messages sans oublier ceux qui brandissaient des drapeaux noir et rouge ainsi que celui de la Russie.

 

Plusieurs figures politiques étaient remarquées notamment à Port-au-Prince, Moïse Jean Charles égal à lui même, Arnel Bélizaire, Joiséus Nader, des militants; Rosemond Jean, Josué Mérilien, des membres de la société civile dont Me Arnel Rémy.

 

Transformée très vite en un véritable raz-de-marée, la manifestation à Port-au-Prince n’a pas pu arriver à destination (Résidence officielle du Premier ministre). Une forte présence policière ont fait usage de gaz lacrymogènes et de tirs réels pour disperser la foule en colère. Dans les affrontements, plusieurs personnes sont sorties blessées.

Sur leur passage ils ont attaqué plusieurs banques commerciales et ont même fait des tentatives de vandalisme avortée par les forces de l’ordre.

 

Plusieurs villes de province notamment (Jérémie, Petit-Goave, Saint-Marc, Cap-Haïtien, Port-de-Paix) étaient également en ébullition. Le peuple a massivement répondu présent. Actes de pillage  et de vandalisme, barricades enflammées dans plusieurs zones.

 

Plusieurs personnes sont sorties blessés au cours de ces mobilisations notamment un homme blessé par balle au niveau de la tête à Port-au-Prince et un garçon de 17 ans touché par balle à la cuisse dans le Nord-Ouest.

 

JB

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *