janvier 28, 2023
Actualité Diplomatie Politique

Conseil de sécurié de l’ONU: Quand le Chancelier Jean Victor Généus fait fi de la situation préoccupante d’Haïti

Photo: Le ministre haïtien des affaires étrangères, Jean Victor Généus.

Devant le Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations-Unis (ONU) qui s’était réuni, le lundi 26 Septembre 2022, autour de la crise haïtienne, le Ministre des Affaires Étrangères d’Haïti, Jean Victor Généus a peint un tableau « particulier » de la situation socio-politique  et sécuritaire du pays.

 

 

 

Si la situation chaotique qui règne en Haïti inquiète au plus haut point les citoyens, pour M. Généus, la situation est « globalement » sous contrôle.

 

 

Évoquant les récentes émeutes qui se sont produites dans presque tout le pays suite à la décision du gouvernement dirigé par le Premier Ministre Ariel Henry de revoir à la hausse les prix des produits pétroliers à la pompe, le chancelier haïtien a tenté d’apporter des réponses dans le but de justifier cette décision.

 

 

Selon M. Généus, la subvention des produits pétroliers coûte trop chère à l’État haïtien qui accuse une perte de quatre cent millions (400.000.000)  de dollars américain chaque année. Il a présenté, d’un autre côté, l’assainissement des finances publiques que projette de réaliser l’État haïtien, en adoptant un budget d’austérité par des réformes macro-économiques.

 

 

Le Ministre des Affaires Étrangères d’Haïti a reconnu que c’est un droit constitutionnel de manifester, cependant, il a condamné les nombreuses scènes de  pillages, les actes de vandalisme et les attaques perpétrées contre, entre autres, des missions diplomatiques, des organisations internationales, des églises, des écoles, des universités et des hôpitaux.

 

 

En ce qui a trait aux exactions des gangs armés dans le pays, le chef de la diplomatie haïtienne a tenu une fois de plus à « rassurer » une assemblée qui paraissait mieux imbue du calvaire criant des haïtiens. M. Généus, en bon « lecteur » a parlé de l’intensification des opérations policières qui a permis d’obtenir quelques bons résultats, ce qui selon lui a réduit considérablement l’action des gangs armés, notamment dans la zone métropolitaine.

 

 

Toutefois, le chancelier haïtien reconnaît qu’il reste beaucoup à faire pour endiguer ce fléau ». En sollicitant l’accompagnement robuste des partenaires internationaux d’Haïti, M. Généus a félicité la communauté internationale qui prévoit de sanctionner tous ceux qui directement ou indirectement enveniment la situation sécuritaire du pays. Il a toutefois rappelé le retard enregistré dans la livraison, par le Canada, des véhicules blindés et équipements destinés aux forces de Police, afin de contrer les actions des bandits.

 

Le chef de la diplomatie haïtienne qui reste convaincu que seul un dialogue franc et sincère pourra sortir le pays du gouffre, soutient que le souci principal de son gouvernement est le retour à l’ordre constitutionnel.

 

 

Le gouvernement du premier ministre Ariel Henry compte organiser des élections présidentielles, législatives et locales, dès que les conditions le permettront, car, a-t-il précisé, l’équipe en place ne cèdera la place qu’à des élus librement choisis par le peuple haïtien.

 

Le conseil de sécurité de l’ONU

Il faut souligner, toutefois, que Jean Victor Généus qui a fait fi de la situation chaotique du pays devant le conseil de sécurité de l’ONU, ne faisait que lire le discours de Ariel Henry qu’il avait représenté à cette assemblée.

 

 

WMP

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *