janvier 28, 2023
Actualité Mot du citoyen

Haïti-crise: Les mots de l’économiste Eddy Labossière

Le projet du Gouvernement d’augmenter le prix à la pompe des produits pétroliers en ce mois de septembre 2022.

 

 

 

Un Crime économique l’augmentation éventuelle du prix à la pompe des produits pétroliers dans le contexte actuel de misère généralisée de la population en ce mi-septembre 2022.

 

 

Le Gouvernement propose les augmentations sévères suivantes:

Gazoline est passée de 250 Gourde à 570 Gourde soit une augmentation de 128%
Le Diesel de 353 Gourdes à 670 Goudes, une augmentation de 90%

Le kérosène de 352 Goudes à 665 Gourdes. Soit une augmentation de 89%

 

 

Dans le contexte actuel où 80% de la population est pauvre et même extrêmement pauvre car, durant deux mois consécutifs l’inflation a dépassé les 30% en glissement annuel, le pouvoir d’achat de la population est réduit à un peau de chagrin, sans compter le fait que cette population continue de faire face à une insécurité sans précédent: les gangs, les bandits, le kidnapping sont toujours présents dans notre vie quotidienne et le PM n’a rien fait pour résoudre ces problèmes.
Et en plus de tout ça, la Gourde reprend pour de plus belle sa folle dépréciation;

 

 

On sait que quand le prix du baril de pétrole dépasse 80 $us sur le marché International, le Gouvernement a de la difficulté pour payer la facture pétrolière du pays;

 

 

Le pays ne peut pas continuer la subvention des produits pétroliers en faveur des riches Haïtiens, Il faut un jour effectivement appliquer le décret du 9 mars 1995, demandant d’aligner le prix de la gazoline à la pompe à celui du prix du baril de pétrole du marché international. Dans ce cas des conditions suivantes doivent être remplies:

 

1- Changer complètement notre conception Budgétaire et la façon de faire nos allocations Budgétaires, avoir un Budget National Pro- Pauvre et en réduisant les dépenses inopportunes, tout en adoptant le cadre Budgétaire à moyen terme

 

2- Lancer la réforme fiscale permettant d’augmenter les recettes de l’État, avec une pression fiscale de plus de 30% du PIB contre 11% aujourd’hui, ainsi le pays doit combattre la Corruption, la contrebande les fraudes fiscales, l’évasion fiscale, l’évitement fiscal etc. Et donner une franchise aux méritants

 

3- Le Gouvernement par la réforme Budgétaire doit aussi cesser de gaspiller les ressources du Trésor, un exemple visible et récent, le premier ministre se déplace avec un cortège de plus de 30 voitures de grand prix dans un pays aussi Pauvre qu’Haïti;

 

4- Avant d’engager une dépense budgétaire, le MEF doit considérer le coût d’opportunité de cette dépense.

 

 

Les Gouvernements Haïtiens pour au moins deux raisons doivent cesser cette Habitude de dire, augmentons le prix des produits pétroliers en suite nous allons faire du social:

1- Vous manquez de respect pour le peuple en le traitant sans empathie;

 

2- Le montant consacré pour faire le social non seulement est faible, mais n’arrive pas toujours à atteindre la population vulnérable;

Le 10 décembre 2021, le Gouvernement avait augmenté les prix des produits pétroliers significativement, et la population n’avait pas réagit, mais entre-temps en septembre 2022 la misère a augmenté considérablement;

 

Le Gouvernement a oublié avec un peuple revendicatif  » farin nan pap chak jou vini nan menm sak la ». Et la colère de la population qui gronde aujourd’hui est parfaitement légitime;

 

Le Premier ministre comme un Homme d’État, doit enterrer son intention d’augmenter le prix à la pompe des produits pétroliers, s’excuser auprès de la population en leur disant que ce n’était qu’une mauvaise plaisanterie.

 

Une autre alternative pour le Gouvernement est de faire un passage en force, en imposant l’augmentation du prix des produits pétroliers à la population.
Il a donc le Choix. À lui faire une analyse Coût/Bénéfice.

 

 

Dr Eddy Labossière

15 Septembre 2022.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *