janvier 28, 2023
Actualité Société

Les obsèques de Josette Fils Desanclos et ses filles chantées ce samedi à Pax Villa


Les funérailles de Josette Fils Desanclos et ses deux filles, Sarhadjie Desanclos et Sherwood Sondjie Desanclos, ont eu lieu ce samedi 27 août 2022, à Pax Villa. Elles ont été tuées par balles puis passées sous les flammes, le 20 août dernier, par des bandits armés, opérant à Cité Doudoune, dans la commune de Croix-des-Bouquets. Famille, proches, amis, collaborateurs, des membres de la société civile entre autres, ont rendu un dernier hommage à ces femmes cruellement assassinées.

Entre frustration, amertume et indignation, parents, amis, collègues de travail, personnalités du secteur des droits humains, entre autres, ont assisté, ce samedi 27 août, au Pax Villa, à la cérémonie funèbre de Josette fils Desanclos, Sarahdjie Desanclos et Sherwood Sondjie Desenclos.

Aux funérailles de la femme et des filles de Me Desanclos, il n’y pas eu de cercueil mais des urnes funéraires et des photos des défuntes. Au Pax Villa, Me Simpson Desanclos décrit une relation de complicité et de confiance entre lui et ses filles. « C’est grâce à cette complicité et cette confiance que j’ai eu le courage et la force de faire le parcours de Cap-Haïtien à Mirebalais à motocyclette. Une fois à Port-au-Prince, je me suis rendu sur les lieux du crime. Voyant les carcasses de la voiture, toute ma vie s’est éteinte. J’ai perdu les trois personnes les plus chères de ma vie », a tristement déclaré Me Desanclos.

« C’est vraiment insoutenable cet exercice ce matin. Ce sont mes enfants qui devraient m’enterrer. Au contraire, je suis devant un lot de cadavres dont je dois faire leur deuil. Hélas! Voilà toute une vie construite qui est partie en éclat dans un temps record », a lâché en sanglot Me Desanclos. Il en a profité pour remercier tous ceux et toutes celles qui l’ont supporté dans ce moment difficile. « Je ne saurais comment vous remercier pour votre solidarité agissante devant cet acte odieux, crapuleux, lâche, barbare et criminel », a-t-il déclaré.

Les 3 femmes étaient protestantes, membres de l’église Roc solide de Tabarre. Présent à la cérémonie funéraire, le président de la Fédération Protestante d’Haïti, Pasteur Calixte Fleuridor, a exprimé la consternation de la fédération face à cette tragédie et a rendu un vibrant hommage aux 3 sœurs. « Nous voulons en cette triste occasion, répondre au dernier devoir de rendre un dernier hommage à la mémoire de ces regrettables sœurs tombées sous les balles assassines des bandits. »
L’émotion était à son comble, des cris de rage, la douleur était insoutenable, des larmes abondaient le visage de plusieurs dizaines de personnes dépassées par ce tragique événement.

Sarhadjie Desanclos, 24 ans, ancienne de l’Institution Sacré-Coeur, avait cours à l’Université de Port-au-Prince, le samedi 20 août 2022, le matin de son assassinat. Employée du ministère de l’Économie et des Finances (MEF), sa grande sœur Sherwood Sondjie Desanclos, juriste de 29 ans, issue du Centre d’études secondaires et de la Faculté de droit et des sciences économiques (FDSE) et sa mère, Josette Fils Desanclos, employée de l’Autorité portuaire nationale (APN), ne savaient pas qu’en quittant leur domicile à Croix-des-Bouquets, la mort serait au bout d’un périple ordinaire. Les trois femmes ont été prises pour cibles, tuées et brûlées lors d’une opération de bandits de la zone qui a laissé un lourd bilan: au moins huit morts dans cet énième acte de barbarie.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *