décembre 9, 2023
Sports

Qatar 2022 : Canada-Maroc 1-2, les Marocains valident leur billet pour les 8e de finales

(Doha) Efficace en première période et solide après la pause, le Maroc a pris le dessus sur le Canada (2-1), ce jeudi, lors de la dernière journée du groupe F de la Coupe du monde au Qatar. Les Lions de l’Atlas terminent premiers de leur poule et se qualifient pour les 8es de finale pour la deuxième fois de leur histoire après 1986.

 

Dans une ambiance folle à Doha, les Lions de l’Atlas prenaient immédiatement les devants. Sur une sortie complètement ratée de Borjan, Ziyech plaçait un piqué parfait pour trouver la faille à 30 mètres face au but vide (0-1, 4e). Bousculés durant un quart d’heure, les Canucks sortaient la tête de l’eau et se mettaient enfin à déployer leur jeu à terre. Mais les Canadiens étaient trop naïfs et les Marocains chirurgicaux. Sur un long ballon d’Hakimi, En Nesyri punissait Borjan d’une frappe puissante à ras de terre (0-2, 23e).

Dépassée par les événements, la formation nord-américaine était prise dans le tourbillon marocain. Les partenaires de Davies multipliaient d’ailleurs les fautes pour évacuer leur frustration, de plus en plus visible au fil des minutes. Alors qu’ils subissaient de nombreuses situations chaudes et qu’ils n’étaient pas loin de couler, les hommes de John Herdman parvenaient à réduire l’écart au score suite à un bon débordement d’Adekugbe, dont le centre était malencontreusement détourné dans son propre but par Aguerd (1-2, 40e).

Au retour des vestiaires, le Maroc abandonnait le ballon. Un choix qui agaçait passablement les supporters, dont les sifflets étaient de plus en plus nourris. Afin de ne pas perdre leur avantage, les coéquipiers de Saïss se recroquevillaient tous devant leur surface et proposaient trois rideaux infranchissables. A force de subir, la sanction n’était pas loin de tomber sur un corner repris de la tête par Hutchinson, qui voyait le ballon percuter la barre avant de terminer sa course sur la ligne de Bounou.

Dans le dernier quart d’heure, les Marocains reprenaient du poil de la bête dans le sillage d’un Amrabat déchaîné et assez impressionnant dans l’entrejeu. Poussés par des fans très bruyants et par un Walid Regragui serein sur le bord de la touche, les Lions de l’Atlas parvenaient à garder leur avance au tableau d’affichage jusqu’au bout. Une victoire difficile mais suffisante pour remporter le groupe F et se qualifier pour les 8es de finale du tournoi, 36 ans plus tard !

 

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *