février 4, 2023
Société

Le secrétaire Général de l’ONU sensibilise pour la réduction des morts sur les routes

Réduire de moitié le nombre de morts et de blessés sur les routes d’ici à 2030; tel est l’objectif évoqué lundi 21 novembre par le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, à l’occasion de la Journée mondiale du souvenir des victimes de la route, célébrée chaque année le 20 novembre, appelant à de plus grands efforts mondiaux.

 

Pour M. Guterres « l’une des meilleures façons de se souvenir et d’honorer les victimes est de contribuer à rendre les routes plus sûres dans le monde », rappelant que chaque année, 1,3 million de personnes meurent dans des accidents de la route et 50 millions de plus sont blessées, ce qui en fait la principale cause de décès chez les enfants et les jeunes, a-t-il noté dans un message.

Liant les accidents de la route au développement, l’ancien premier ministre du Portugal, a souligné que neuf victimes sur 10 se trouvent dans des pays à revenu intermédiaire ou faible.

« Les Conventions et le Fonds des Nations Unies pour la sécurité routière aident les pays à renforcer les systèmes et les infrastructures nationales. J’exhorte les États membres et les donateurs à soutenir ces efforts et à prévenir de nouvelles tragédies », a-t-il renforcé.

Une campagne mondiale soutenue par l’ONU vise à empêcher davantage de garçons et de filles de mourir dans des accidents de la circulation.

Selon le Fonds des Nations-Unies pour la sécurité routière (UNRSF), une personne meurt sur la route toutes les 24 secondes dans le monde, tandis que 500 enfants meurent sur les routes dans le monde toutes les 24 heures.

Nneka Henry, responsable de l’UNRSF, a souligné que la sensibilisation est la première étape pour relever le défi mondial de la sécurité routière.

 

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *