février 4, 2023
Actualité

Le Conseil de Sécurité de l’ONU doit statuer sur le cas d’Haïti ce vendredi

Ce vendredi 21 Octobre 2022, le Conseil de Sécurité des Nations doit voter et adopter une résolution pour Haïti. Plusieurs sujets seront à l’ordre du jour notamment le rapport du BINUH, la lettre du Secrétaire Général Antonio Guterres ainsi que deux résolutions portant respectivement sur les sanctions contre les gangs armés et ceux qui les financent et l’envoi d’une force étrangère en Haïti.

 

 

 

 


Le verdict devra tomber ce vendredi. Le Conseil de Sécurité de l’ONU va décider du sort d’Haïti dans quelques heures. Il se décidera du projet de résolution des USA et du Mexique pour sanctionner les gangs et ceux qui les financent. « Le projet de résolution sur les sanctions sera présenté pour discussion et vote demain. Quant à l’autre résolution elle est en préparation. Les consultations continuent », a confié à Le Nouvelliste le ministre haïtien des Affaires étrangères, Jean Victor Généus, le Jeudi 20 octobre 2022.

 

 

 

Jusqu’à ce jeudi, les tractations diplomatiques se sont poursuivies. Pour le moment, on ne sait pas si la Russie apposera ou non son veto ou si elle fera abstention.

 

 

 

L’ambassadeur des Etats-Unis à l’ONU, Linda Thomas-Greenfield avait indiqué le 17 octobre dernier que la résolution pour sanctionner les gangs dont Barbecue était soutenue par le Mexique.

 

 

 

« La première résolution imposerait des sanctions financières aux acteurs criminels qui infligent tant de souffrances au peuple haïtien. Il est temps de les tenir responsables de leurs actes. Elle viserait les responsables de la violence des gangs, du trafic d’armes, des attaques contre le personnel de l’ONU, des enlèvements de citoyens innocents, des violations des droits de l’homme et des violences sexuelles et sexistes. Et il s’en prendrait aux personnes qui bloquent les ports d’Haïti et l’acheminement de l’aide humanitaire au peuple haïtien. Le régime de sanctions de l’ONU vise à empêcher ces acteurs criminels d’avoir accès à des institutions financières réputées. Il vise à geler leurs avoirs et à interdire leurs déplacements internationaux », avait indiqué l’ambassadeur des USA à l’ONU, Linda Thomas-Greenfiels.

 

 

 

En outre, les dispositions relatives à l’embargo sur les armes empêcheraient la fourniture, la vente ou le transfert directs ou indirects d’armes aux bandes criminelles et à leurs chefs, tels que désignés par le Conseil. Le projet de résolution mentionne spécifiquement Jimmy Cherizier – également connu sous le nom de « Barbecue » – comme faisant l’objet de ces sanctions, a informé la diplomate Américaine. Il est directement responsable de la pénurie dévastatrice de carburant qui paralyse le pays. En adoptant cette résolution, nous prendrions des mesures concrètes pour lui demander des comptes, ainsi qu’à tant d’autres criminels violents », avait ajouté Linda Thomas-Greenfield.

 

 

 

Dans l’intervalle, le trouble créé par les gangs armés s’intensifie dans la capitale et ses zones avoisinantes. Alors que la population de ces quartiers vivent dans la terreur, le gouvernement d’Ariel Henry se repose sur ses lauriers en attendant que ses fidèles amis de l’international accourent avec des ballons à oxygène pour venir secourir ce qui en restera de la population.

 

 

 


RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *