février 5, 2023
Société

Indisponibilité du Carburant : Plus d’un millier de personnes risquent de perdre leur emploi, prévient l’ADIH

Photo: Le président de l’ADIH, Wilhelm Lemke

Le président de l’Association des Industries d’Haïti (ADIH), Wilhelm Lemke, intervenant sur la conjoncture actuelle, a fait appel à un consensus national pour éviter le pire en Haïti. Lors de son intervention sur les ondes de la Radio Magik9 ce jeudi, Monsieur Lemke a prévenu que l’indisponibilité des produits pétroliers dans le pays pourrait occasionner des pertes d’emplois allant jusqu’à plusieurs milliers, si rien n’est fait pour remédier à la situation.

 

 

 

 

Le président de l’ADIH, Wilhelm Lemke, suivant sa lecture de la situation catastrophique du pays, prévoit que des centaines de milliers de personnes seront bientôt au chômage si les circonstances ne changent pas. Après plus d’un mois depuis que le pays est paralysé totalement ajouté aux émeutes, des manifestations généralisées et d’autres mouvements de protestations pour exiger le retrait du gouvernement sur l’augmentation du prix des produits pétroliers ainsi que le départ d’Ariel Henry au pouvoir, la violence des gangs et le kidnapping, sont autant de facteurs utilisés par l’industriel pour développer sa clairvoyance.

 

 

 

 

« des usines et industries membres de l’ADIH, sont obligées de renvoyer des employés avant d’arriver à la fermeture totale, en attendant que tout redevienne à la normale. Des centaines de milliers d’employés seront bientôt au chômage», affirme Wilhelm Lemke. Face à ce terrible constat, il appelle à un dépassement de soi pour libérer le carburant en vue d’un retour à la normale des activités socio-économiques.

 

 

 

 

Par ailleurs, le président de l’ADIH qui dit croire que l’augmentation du carburant est survenue après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, invite les principaux concernés à entamer des discussions pour trouver une issue à la crise qui perdure.

 

 

 

 

Cependant, Wilhelm Lemke, exhorte le gouvernement à respecter les normes internationales en matière du contrôle du prix des produits pétroliers sur le marché.

 

 

 

 

Ce qui sous entend qu’après chaque augmentation ou réduction de 5% des prix des produits pétroliers au niveau de  l’international, le prix à la pompe devrait être révisé également.

 

 

 

 

Parallèlement, l’industriel Wilhelm Lemke dit appuyer la demande du gouvernement haïtien de solliciter le soutien d’une force étrangère pour rétablir l’ordre et la sécurité dans le pays, pourvu que ce ne soit pas une «occupation». Nous avons aidé les États-Unis par le passé. « Il faut une présence dissuasive pour arriver à débloquer la situation actuelle, ce qui nous permettra d’avoir moins de victimes», conclut-il.

 

 

 

 

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *