décembre 8, 2022
Actualité Politique

Haïti-Crise: Fritz Alphonse Jean prône un consensus national sans Ariel Henry

Le président issu de l’Accord de Montana Fritz Alphonse Jean n’en démord pas, il ne jure que par l’éjection du premier ministre Ariel Henry à la tête de la Primature.

 

 

 


Prônant une transition de rupture dans sa note datant du 4 octobre 2022, l’économiste Fritz Alphonse Jean exhorte la population à ne pas baisser les bras dans la lutte engagée pour mettre un terme à l’insécurité sur tout le territoire national.

 

 

 

Il conseille, par ailleurs, aux citoyens haïtiens à être sur leurs gardes en évitant de se fier aux désinformations susceptibles de les embrouiller dans leur démarche à se libérer d’un système de marginalisation.

 

 

 

L’ancien gouverneur de la Banque de la République d’Haïti (BRH) continue de faire l’apologie d’une transition de rupture qui sera enracinée par un consensus national visant tous les secteurs de la vie nationale.

 

 

 

Accroché à l’accord  du 30 août 2021 dit accord de Montana dont les signataires l’ont élu président provisoire du pays le 30 Janvier de l’année en cours, Monsieur Jean dit nier tout autre accord qui vise à bloquer le processus d’une transition de rupture.

 

 

Les forums des partis politiques, de la société civile et du Conseil National de Transition sont les trois composantes auxquelles Alphonse Jean se dit attaché dans sa quête d’un consensus national et inclusif qui permettra de renverser la situation du pays.

 

WMP

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *