février 4, 2023
Actualité Politique

Journée internationale de la démocratie: l’ONU promet d’accompagner Haiti pour un avenir plus sûr

Le Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) a célébré, ce jeudi 15 septembre 2022, la journée internationale de la démocratie. Reconnaissant que le pays vit une crise sans précédent qui fait reculer la démocratie, le BINUH s’engage à accompagner Haiti pour un avenir plus sûr et plus prospère.

 

 

 

Dans un communiqué de presse, l’Organisation des Nations Unies, par le biais du BINUH, souligne que la paix, la sécurité et le développement sont fondamentaux à la démocratie. Sauf que ces aspects sont inexistants en Haïti depuis des mois. La prolifération des gangs armés, le kidnapping en cascade et la baisse consécutive du PIB haïtien durant 4 ans sont les maîtres mots pouvant résumer la situation socio-politique et économique du pays.

 

 

 

Témoin de la situation, l’Organisation des Nations Unies estime que la démocratie a reculé et que la polarisation sape les institutions démocratiques. « L’heure est venue de réaffirmer que la démocratie, le développement et les droits humains sont interdépendants et complémentaires », indique Antonio Gutteres, secrétaire général de l’ONU, dans un message à l’occasion de cette journée internationale.

 

 

 

Pour l’organisation, une crise sans précédent sévit en Haïti sur le plan politique, sécuritaire, économique et humanitaire. Elle affecte au plus haut point les populations les plus vulnérables, particulièrement ceux vivant dans les secteurs contrôlés par les bandes armées. Par conséquent, le Système des Nations Unies promet de continuer d’accompagner le pays dans la poursuite d’un avenir plus sûr et plus prospère.

 

 

 

Les rues de Port-au-Prince et celles des villes de province, témoignent la frustration du peuple haïtien. Une vive tension règne depuis 3 jours; des barricades sont dressés et des pneus enflammés sont érigés dans divers horizons; la crise s’envenime et la population ne décolère guère.

 

 

 

Entre-temps, l’Organisation des Nations Unies n’a toujours pas pipé mot pour condamner directement la situation explosive en Haïti alors que cette journée se veut une célébration de la démocratie. D’autres puissances mondiales emmurent dans leur silence. La population est désormais laissée pour compte.

 


DJ

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *