février 25, 2024
Actualité Politique

Le Sénat demande à Ariel Henry de surseoir «immédiatement» à la demande de déploiement d’une force étrangère en Haïti

A travers une résolution prise, dimanche 9 octobre 2022, le Sénat de la République a demandé au premier ministre Ariel Henry de surseoir immédiatement à la résolution prise en conseil des ministres sollicitant l’intervention d’une force étrangère en Haïti. Le Sénat estime grave une telle décision.

 

 

 


Le Premier Ministre de fait Ariel Henry se fait usurpateur des prérogatives qui sont dévolues, par notre Charte Fondamentale, au Président de la République qui est le Chef de l’Etat, estime le Sénat qui dit croire que la résolution du 7 octobre 2022 s’apparente à une tentative d’un Gouvernement illégitime, impopulaire et de plus en plus contesté de recourir à des forces étrangères pour se maintenir coûte que coûte au pouvoir et retarder ainsi le retour d’Haïti à l’ordre constitutionnel et démocratique.

 

 

 

Tout en demandant à Ariel Henry de surseoir sur la demande de l’intervention d’une force étrangère en Haïti, la résolution du Sénat demande aux protagonistes de la crise d’accorder le bénéfice de l’urgence aux discussions en cours afin de dégager un consensus suffisant pour une sortie durable de crise.

 

 

 

De plus, la résolution demande au Protecteur du Citoyen de requérir l’expertise des principales organisations qui travaillent dans le secteur des droits humains en vue d’obtenir dès maintenant des couloirs humanitaires qui garantissent la sortie du carburant des terminaux.

 

 

 

Elle demande aussi au Premier Ministre Ariel Henry d’accorder un sursis à la mise en œuvre des nouveaux prix du carburant à la pompe pour soulager les petites bourses et les plus démunis.

 

 

 

9 Sénateurs sur 10 ont signé cette résolution du Sénat de la République. Le Sénateur Kedlaire Augustin n’a pas apposé sa signature.

 


DJ

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *