février 4, 2023
DOSSIER Santé

Haïti/ Santé : Se faire Sucer les seins ou pas  

Voici la question qui revient constamment sur la toile ces dernières semaines suite à la note publié par le Dr Thélus Bruny, qui prévient d’une éventuelle Tumeur du sein au cas où une femme qui n’a pas encore enfanté se ferait sucer le sein par son copain.

 

Selon plusieurs spécialistes contactés par la rédaction de PBS, le Cancer du sein a toujours été une source d’inquiétude pour beaucoup de femmes car en termes de mortalité et de nouveaux cas détectés, il est le 1er type de cancer chez la femme après 45 ans.

Pour prévenir ce type de cancer, beaucoup de conseils ont été prodigués. Outre la Palpation mammaire, d’autres mesures de prévention ont été recommandées comme le fait de se faire sucer les seins. Si cette méthode est conseillée par plusieurs spécialistes, d’autres comme le docteur Thélus Bruny déconseille cette pratique à toutes celles qui n’ont pas encore enfanté.


Approche rejetée par quelques médecins et une grande partie de la population. Le docteur Berlindy René est entre autres, directeur clinique à Saint Joseph de Haitian health foundation, et secrétaire général de la Brigade d’intervention Médicale.

Il présente la tumeur du sein comme une pathologie vraiment fréquente qui ne concerne pas seulement les femmes, car le cancer du sein peut aussi toucher les hommes. L’âge, La Menstruation Précoce, Grossesse Tardive, L’Alcool, Le Tabac, sont autant de facteurs de risques pour le développement d’un cancer du sein explique le Docteur René.

Il énumère certains facteurs alarmants qui pourraient pousser une femme à voir rapidement un médecin, comme entre autres, l’aspect de peau d’orange du sein, des écoulements spontanés au niveau d’un des deux mamelons, des nausées, une perte d’appétit, une perte de poids et un essoufflement.

En ce qui a trait aux récentes révélations des docteurs Thélus Bruny et Berlindy René, l’allaitement permet de réduire les risques de cancer du sein, avant et après la ménopause. La raison de cette réduction reste encore inconnue, mais l’équilibre hormonale est souvent mis en cause. 

Porter un enfant à terme avant 30 ans diminue le risque de cancer du sein et cette baisse du risque se multiplie à chaque grossesse. L’une des raisons pour expliquer ce phénomène, réside dans le fait que la grossesse change le tissu du sein de manière permanente, ce qui le protège du cancer.

Selon certains spécialistes, quant à l’allaitement, il a un effet anti-cancer, car il entraîne un changement dans les hormones et dans le tissu du sein.

Quand on se fait sucer les seins, la circulation sanguine est parfaite. Cela garantit qu’il existe de faibles risques de cancer du sein.

Sucer les seins régulièrement réduira les risques de cancer de 90%, confirment ces médecins spécialisés.

Le docteur John BAPTISTE qui exerce dans le Nord du pays depuis un certain temps soutient que, même si l’allaitement protège, il ne confère pas une immunité totale contre le cancer du sein. Le docteur Baptiste rappelle que, se faire sucer le sein, réduit au contraire le risque de développer une tumeur.

 Les femmes ripostent

Une dizaine de jeunes femmes qui n’ont pas encore eu d’enfants, ayant une vie sexuelle active, interrogée à ce sujet, nous révèle qu’elles ont déjà subi une mammographie et que tout va bien.

Elles rejettent d’un revers de main les propos du docteur Thélus Bruny tout en s’accentuant sur quelques conseils prodigués par leur gynécologue, dont celui de se faire sucer les seins pour prévenir le cancer du sein.

D’autres médecins questionnés à ce sujet, restent sceptiques et ouverts pour plus de précisions.

WMP

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *