septembre 30, 2023
Actualité

Vaste confusion autour du rappel du MJSP demandant aux citoyens de se défendre en cas d’attaques

(Port-au-Prince)- Suite au rappel fait par le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP) que suivant les articles 272 et 274 du code pénal haïtien, les  citoyens ont le droit de se défendre en cas de pénétration des individus armés à leur domicile, plusieurs citoyens ont livré leurs impressions sur ce sujet. Ils dézinguent le Gouvernement en place, qui à travers ces propos, officialise le port d’arme.

 

Lors d’un micro trottoir réalisé au champ-de-mars, ce jeudi 9 mars 2023, Plusieurs citoyens, les uns plus réticents que les autres, ont donné leurs points de vue en ce qui a trait au rappel du Ministère de la Justice. C’est le cas de Jasmin Enock, un marchand de boisson alcoolisé apprivoisant la trentaine. Il dit perdre tout espoir dans un meilleur avenir pour le pays après avoir appris la nouvelle, car selon lui, c’est un appel à une guerre civile.

« Je me sens très inquiète pour l’avenir de mon fils de quatorze ans qui est lui-même venu m’apprendre la nouvelle que l’état soutient l’idée pour que tous les citoyens ont le droit de se doter d’une arme », souligne  tristement une jeune dame allongée sous un arbre au champs-de-mars. Elle n’a pas voulu révéler son identité.

Labossière Alphonse, âgé de 61 ans, qui s’est présenté comme un membre du « club des grands débatteurs du champ-de-mars », dénonce la passivité de l’État face à la crise sécuritaire que traverse le pays. « Ce rappel de la Ministre Émelie Prophète est bien sûr sensé, mais inopportun. Dans ce contexte d’insécurité grandissante, de tel propos peut aggraver la situation », croit M. Alphonse.

Par ailleurs, il invite le Ministère de la communication à se pencher sur la question dans le but de faire jaillir la lumière et faciliter la compréhension de tous sur le rappel du Ministère de la Justice.

Quant à Saurel, un marchand de Lambi (fruits de mer), il dit être prêt à retourner dans sa ville natale. « Les autorités se montrent dépassées par la situation qui sévit dans le pays depuis bien des temps », déplore ce citoyen. Il fustige l’annonce du gouvernement qui est, selon lui, la goutte d’eau qui vient renverser la vase.

Si le Ministère de la Justice avait l’intention de faire une petite piqûre de rappel aux citoyens sur les prérogatives constitutionnelles, ces derniers ont mal reçu le message et se plaignent de cet aveu d’impuissance.

 

Watson Audibert

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *