janvier 28, 2023
Actualité Société

L’Etat haïtien, la FAO et l’UE joignent leurs efforts dans l’accélération du processus de reconstruction de la Grand’Anse.

Le Premier Ministre Ariel Henry, le Chargé d’affaires  de l’Union européenne, M. Luciano Colucci, le Ministre de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), Brédy Charlot, et le Représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), José Luis Fernandez ont procédé le 17 août 2022 au lancement officiel du projet “Agriculture résiliente et alimentation scolaire durable dans le département de la Grand’Anse”.

 

Financé par l’Union européenne à hauteur de 10 millions d’euros, ce projet sera mis en œuvre par la FAO, en étroite collaboration avec le Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), dans les communes des Abricots, de Beaumont, de Corail et de Pestel.

 

Ce projet qui s’échelonnera sur une durée de 42 mois, vient en appui aux communautés affectées par le séisme du 14 août 2021 qui a provoqué la destruction de pistes rurales et sérieusement endommagé les conditions de vie de nombreux ménages, par la perte de leurs terres et d’outils agricoles, de structures de transformation alimentaire, de conservation et de stockage des productions.

 

Le projet est structuré en trois composantes : Augmentation de la production agricole des ménages vulnérables ; Amélioration de la commercialisation de denrées alimentaires grâce au renforcement de capacités des agriculteurs, transformateurs et commerçants ; et Accès aux cantines scolaires. Ces trois composantes s’alignent sur la Politique et Stratégie Nationales de Souveraineté et Sécurité Alimentaires et de Nutrition en Haïti (PSNSSANH) et bénéficieront à 4200 ménages vulnérables, 5000 agriculteurs, transformateurs et commerçants individuels affectés par le séisme du 14 août 2021. Environ 3000 écoliers seront touchés par le programme à travers un meilleur approvisionnement des cantines scolaires.

Le Chargé d’affaires Luciano Colucci, a rappelé l’engagement de l’Union européenne à œuvrer aux cotés de l’Etat haïtien pour permettre aux populations les plus vulnérables de relever leur production et consommation d’aliments pour en assurer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle. Il a souligné l’urgence pour l’Etat Haïtien de faire de celle-ci une priorité localement effective en matiere de politique publique en y mettant les arbitrages et les moyens nécessaires.

De son côté, le Représentant de la FAO José Luis Fernandez a tenu à rappeler l’engagement de la FAO envers le gouvernement haïtien et la population haïtienne et il a également mis l’emphase sur sa confiance dans le projet qui ne manquera pas de réussir.

 

Des représentants des  directions déconcentrées de l’État et autorités locales du département, des agences des Nations Unies et des organisations de la société, ont également ont pris part à cette activité.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *