février 29, 2024
Société

L’OPC s’insurge contre les traitements « inhumains » infligés aux demandeurs de passeport

(Port-au-Prince)- L’Office de la Protection du Citoyen (OPC), s’insurge contre les traitements « dégradants et déshumanisants » infligés aux demandeurs de passeport à travers un communiqué de presse datant du 13 mars 2023. L’institution plaide pour la mise en place d’une Commission d’Enquête en vue d’enquêter et de statuer sur les diverses allégations et révélations relatives aux pratiques d’extorsion et de corruption impliquant des agents de la PNH.

 

Par le biais de ce communiqué, l’Office de la Protection du Citoyen met en évidence la situation désastreuse remarquée dans les différents bureaux d’immigration depuis l’annonce des nouvelles mesures migratoires de l’administration américaine permettant à des ressortissants haïtiens de voyager vers les Etats-Unis légalement et de bénéficier d’un statut temporaire dans le cadre du programme Humanitarian Parole.

L’OPC note que des incidents regrettables ont été enregistrés notamment dans les bureaux de Pétion-Ville, Tabarre, et Delmas. « Des pertes en vies humaines ont été enregistrées », déplore-t-il.

L’institution révèle que sur la base des actes illégaux, le prix du passeport peut varier entre cinquante et soixante-quinze mille gourdes. « Des agents de l’Immigration se seraient impliqués dans de telles pratiques qualifiées de déloyales et méchantes », rapporte-elle.

Par rapport à cette situation, l’OPC plaide en faveur de la mise en place d’une commission d’enquête en vue d’investiguer et de statuer sur les diverses allégations et révélations relatives aux pratiques d’extorsion et de corruption impliquant des agents de la PNH et des Services de l’Immigration à toutes fins utiles.

 

JD

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *