février 21, 2024
Société

Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale : l’ONU invite les États à s’engager et agir

(New-York)- Cette année, la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale porte sur l’urgence de combattre le racisme et la discrimination raciale, 75 ans après l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH), a déclaré ce mardi les Nations-Unies.

 

La commémoration de ce 75e anniversaire devrait inciter les États à prendre des mesures rapides et énergiques, en droit et en pratique, pour faire progresser l’égalité et combattre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée, selon les Nations-Unies. Volker Türk, Haut-Commissaire aux droits de l’homme, a aussi invité tous les États à combattre le racisme en s’engageant à prendre des actions urgentes et spécifiques, dans le cadre de l’Initiative des droits humains.

Précisons que la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale est célébrée chaque année le 21 mars, dans le but de commémorer ce jour de 1960 où, à Sharpeville (en Afrique du Sud), la police a ouvert le feu et tué 69 personnes lors d’une manifestation pacifique contre les lois relatives aux laissez-passer imposées par l’apartheid.

Et depuis, l’Organisation des Nations-Unies s’intéresse à  l’interdiction de la discrimination raciale qui est inscrit dans tous les principaux instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme. Elle impose des obligations aux États et les charge d’éradiquer la discrimination dans les sphères publique et privée. Le principe d’égalité exige également des États qu’ils adoptent des mesures spéciales pour éliminer les conditions qui causent ou contribuent à perpétuer la discrimination raciale.

 

Wallace Elie

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *