février 25, 2024
Actualité

Obtenir son Passeport et une carte de vaccination Covid-19, un pari risqué en Haïti

(Port-au-Prince)- Avoir un passeport en Haïti est désormais un luxe que bon nombre de citoyens ne peuvent s’offrir. En dépit de disposer d’une grande somme, faire la queue dans une longue file d’attente interminable est inévitable. Qui pis est, rien ne garantit que ce ne sera pas en vain. L’accès à ce service dans les différents centres de la Direction de l’immigration et de l’émigration (DIE) devient de plus en plus difficile, voire improbant.

 

Depuis des années, obtenir un passeport en Haïti est comme monter un calvaire. Suite à l’annonce du programme Humanitarian Parole de l’administration Biden, les choses ne font qu’aller de mal en pis. Ce programme qui commence à faire des heureux, attise de plus en plus la foule des requérants de passeports qui ne savent plus à quel saint se vouer.

La grande partie des employés de la Direction de l’immigration et de l’émigration ont leur propre agence de voyage ou sont des associés. Ainsi, le service normal est inexistant. Même au prix fort, parvenir à faire sa demande de passeport n’est pas garantit.

Le passeport haïtien qui généralement devrait coûter 9.000 gourdes passe entre 30.000 à 50.000 gourdes, voire 300 à 400 dollars US pour le service rapide, qui est très rare à trouver. Malgré l’autorisation de certaines agences qui réclament des sommes similaires, elles sont aussi à bout de moyens. La situation outrepasse le statut de VIP qui ne représente plus rien. « J’ai versé 50,000 gourdes à une agence de voyage pour avoir mon passeport dans moins de cinq jours. Elle m’a quand même demandé d’aller faire la queue à la DIE, pour signer le document, c’est écoeurant », se plaint une dame.

Urgence ! Extrême-urgence ! Ces services ne comptent plus. Il faut attendre plusieurs semaines avant d’obtenir le document de voyage, une fois l’avoir signé.

Plusieurs citoyens rencontrés dans les files d’attente devant les locaux des Centre de Réception et de Livraison des Documents d’Identité (CRLDI) à Delmas, Tabarre, Pétion-Ville, ont dénoncé la semaine écoulée, la mauvaise gestion de ces bureaux. Ils ont affirmé que les employés se fichent de leur sort. « Comment voulez-vous que ces services fonctionnent normalement, puisque les employés de la DIE, ont leurs agences et fournissent les mêmes services en utilisant leur position, et n’en a rien à faire de nous dans les files d’attente », ont-ils critiqué.

Par ailleurs, après l’obtention d’un passeport qui coûte bien plus qu’un salaire mensuel de certains fonctionnaires de l’État, la carte de vaccination contre le coronavirus exiger par le gouvernement américain à toutes personnes ayant l’autorisation d’entrer aux États-Unis dans le programme Humanitarian Parole, coûte près de 20.000 gourdes soit plus 100$ US. Alors que les vaccins anti-COVID, notamment Johnson & Johnson et Pfizer, sont administrés gratuitement.

 

Wallace Elie

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *