juillet 22, 2024
Politique

Installation du HCT : des signataires de l’accord du 21 décembre se décernent un satisfecit

(Port-au-Prince)- Plusieurs représentants de structures politiques ayant  participé à la cérémonie d’installation du Haut Conseil de la Transition, lundi 6 février, ont exprimé leur satisfaction par rapport à cette initiative. Interviewés par la rédaction, ils estiment que c’est un pas positif vers le redressement de la situation sociopolitique du pays.

 

Les trois (3) membres du Haut Conseil de la Transition sont des personnes crédibles et honnêtes, selon Paul Gérot Jean Baptiste, coordonnateur de l’Eskwad Demokratik. Il a félicité l’initiative de mettre sur pied une telle structure dans l’intérêt du pays. L’homme politique a invité la population à faire front commun avec le HCT afin de faciliter le retour d’un climat sécuritaire favorable à la réalisation des prochaines élections dans le pays.

« On s’est toujours battu pour cela. Le HCT saura relever les défis auxquels le pays est confronté », a révélé Jean Baptiste, estimant que toutes les conditions sont réunies pour que les membres du HCT puissent donner de bons résultats dans leur travail.

L’installation du Haut Conseil de Transition a été prévue dans le document de consensus pour une transition inclusive et des élections transparentes. Pour André Michel, c’est une étape importante franchie dans le contexte socio-politique. L’avocat dit attendre les résultats du HCT tout en demandant aux membres de se mettre au travail pour compléter la cour de Cassation et mettre en place un conseil électoral provisoire dans les meilleurs délais.

Par ailleurs, il en a profité pour appeler la communauté internationale à déployer une force multinationale en Haїti en appui à la Police Nationale (PNH) afin de rétablir la sécurité dans le pays.

De son côté, le leader de l’émergence patriotique, René Civil qui n’a pas signé l’accord du 21 décembre, a souhaité que les membres du Haut Conseil de Transition poursuivent le processus de dialogue afin de permettre à davantage de personnes de signer le consensus.

René Civil a estimé que c’est la seule voie qui puisse sortir le pays de la mauvaise situation socio-politique dans laquelle il se trouve depuis un certain temps. « C’est une initiative citoyenne, c’est ce qui explique ma présence. Je n’ai pas signé l’accord du 21 décembre », a-t-il déclaré à notre micro.

Le Haut Conseil de Transition a la lourde tâche de modifier la Constitution, de compléter la cour de Cassation et de poursuivre la réforme économique. L’installation du Haut Conseil de Transition est l’une des étapes de la mise en œuvre de l’accord du 21 décembre.


JD

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *