février 4, 2023
Actualité Economie

L’inflation continue de grimper, 30.5%  

Haïti a atteint, durant le mois de juillet 2022, une inflation mensuelle de 3.2% et une inflation annuelle de 30.5% contre respectivement 2.2% et 29 % pour le mois précédent, selon l’Institut Haïtien de Statistique et d’Informatique (IHSI) qui a publié cette semaine son rapport sur l’indice des prix à la consommation.

 Les derniers chiffres relatifs à l’inflation démontrent comment la situation macro-économique du pays est délétère. L’inflation annuelle est de 30.5%. Selon ce rapport de l’IHSI, l’inflation importée et la crise du carburant, comme facteur interne, entre autres, continuent d’impacter les prix sur le marché local au cours du mois de juillet 2022.

 

 L’augmentation mensuelle de l’Indice des Prix à la Consommation (IPC) est le résultat du comportement des fonctions de consommation : Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (3.9 % sur un mois et 32.7 % sur un an), « Articles d’habillement et chaussures » (3.5 % sur un mois et 33.6 % sur un an), « Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer » (3.4 % sur un mois et 29.6 % sur un an) et « Restaurants » (3.5 % sur un mois et 30.4 % sur un an).

 

Les produits qui ont le plus influencé la hausse annuelle de l’inflation sont : Alimentation : riz en moyenne (46.9 %), petit mil (26.1 %), poulet (44.8 %), lait en poudre (47.4 %), poisson frais (59.3 %), huile comestible (91.2 %), pois sec (31.4 %), sucre en moyenne (48.1 %) et malta (25.9 %). Articles d’habillement et chaussures : robe (44.6 %), costume (38.8 %), chemise (40.7 %) et pantalon pour homme (35.0 %). Restaurants : repas pris à l’extérieur, c’est-à-dire hors du logement (30.4 %). Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer: matelas (43.8 %), groupe électrogène (46.4 %) et réfrigérateur (40.7 %). Restaurants : repas pris à l’extérieur, c’est-à-dire hors du logement (30.4 %), peut-on lire dans ce rapport. 

 

Il faut souligner qu’une flambée des prix a été observée au niveau des produits importés, soit 43.2 % en glissement annuel. Les produits locaux ne sont pas non plus en reste avec une hausse de 23.2 % de leur indice », ajoute le rapport.

 

 La région Sud du pays composée des départements du Sud-est, du Sud, de la Grande-Anse, et des Nippes continue de subir le taux le plus élevé soit 33,1% en raison des difficultés pour livrer des produits dans cette zone à travers le circuit de Martissant.

 

 L’Aire Métropolitaine de Port-au-Prince composée de Port-au-Prince, Delmas, Pétion-Ville, Carrefour et Croix-des-Bouquets, a enregistré de fortes pressions inflationnistes en juillet 2022 avec la détérioration de la situation sociopolitique. Les prix ont accusé une hausse de 31%.

 

La région Nord avec les départements du Nord-Ouest, du Nord et du Nord-Est a affiché une augmentation de prix de 29,2% en juillet 2022 par rapport à juillet 2021.

 

La région Transversale avec les départements du Centre et de l’Artibonite a connu la plus faible progression soit 28,8%.

 

 Dans le décret de budget rectificatif reconduit en avril dernier, le gouvernement d’Ariel Henry avait tablé sur 27,3 % d’inflation en fin d’exercice le 30 septembre 2022. Ce niveau d’inflation a déjoué tous les pronostics.

 

DJ

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *