février 5, 2023
Sports

Qatar 2022 : l’Allemagne et l’Espagne crient au scandale après le but polémique du Japon

(Doha) Malgré sa victoire face au Costa Rica, la sélection allemande est passée à la trappe jeudi soir. Une élimination au goût amer d’autant que le Japon, qui s’est imposé face à l’Espagne, a acquis son succès après un but litigieux.

 

Depuis quelques jours, plusieurs polémiques liées à l’arbitrage agitent la Coupe du Monde. La semaine dernière, le Canada aurait dû bénéficier de deux pénaltys face à la Belgique. Deux grosses erreurs de la part de Monsieur Janny Sikazwe, au sifflet durant cette rencontre. Mercredi, les Bleus ont également été victimes d’une erreur puisque le but inscrit par Antoine Griezmman a été annulé après que l’engagement ait été effectué et que l’arbitre ait sifflé la fin du match. Ce qui n’est pas possible si on se fie au règlement. Le pénalty accordé à Lionel Messi, suite à une faute de Szczsny lors d’Argentine-Pologne, a aussi fait débat.

Et que dire de la polémique née après le deuxième but du Japon face à l’Espagne. Une réalisation qui fait scandale puisqu’elle a été validée par l’assistance vidéo alors que le ballon semblait être sorti du terrain sur le centre de Kaoru Mitoma qui a précédé le but de Tanaka. Après de longues minutes, l’arbitre a confirmé le but des Samouraïs Bleus, qui se sont donc imposés 2 à 1 et ont terminé en tête de leur groupe devant la Roja. Ce qui a condamné les Allemands. Ce vendredi, les médias reviennent sur cette polémique, à l’image de Bild qui a titré : « toute l’Allemagne parle de CE but du Japon ! »


L’Allemagne enrage

La publication allemande écrit au sujet de cette « décision millimétrée » : «Mitoma joue le ballon de l’extérieur vers le milieu, ce qui porte le score à 2-1. La question cruciale : la balle était-elle encore dedans ? Après le contrôle vidéo, l’arbitre dit : oui, Ce but a été vérifié pendant trois minutes car le ballon aurait pu être hors des limites du terrain. À la télévision, on dirait que le ballon est complètement derrière la ligne de but. Cela ne se joue peut-être qu’à quelques millimètres. Le but du Japon compte. Comme le but de l’Angleterre à Wembley lors de la finale de 1966».

Bild ajoute : «c’est un drame amer. Comme en 1966 lors de la finale de la Coupe du monde contre l’Angleterre au stade de Wembley, il y a eu une autre décision controversée et à nouveau l’Allemagne a perdu à la fin».

 

Un but qui fait polémique en Espagne

Ittrich poursuit : «c’est pourquoi nous avons besoin d’une preuve visuelle. Vous avez cela grâce à la caméra de la ligne de but. Il y a plusieurs autres caméras dans les stades pour vérifier cela. Apparemment, ils ont trouvé que le ballon n’était pas hors des limites». Une décision qui n’a pas été comprise aussi en Espagne, où on ne digère pas la perte de la première place du groupe. Sport écrit à ce sujet : «Surréaliste ! La VAR a validé le but du Japon mais… le ballon est-il sorti ? Le VAR a décrété que le ballon n’avait pas complètement quitté la ligne de fond et a donné le but à Tanaka». Un but controversé qui a aussi fait réagir Marca. « La VAR a jugé que le ballon était à l’intérieur ».

Même son de cloche pour AS : «le monde du football sous le choc : personne n’a compris comment le but du Japon a été validé. Le ballon semblait avoir clairement franchi la ligne de fond mais la VAR a estimé le contraire». De son côté, Luis Enrique a halluciné.

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *