février 5, 2023
Sports

Qatar 2022 : le Maroc s’impose face à la Belgique et se rapproche des 8es

Les Lions de l’Atlas ne l’ont pas volé ! Bien trop passive, la Belgique a été punie par le Maroc (0-2) ce dimanche 27 novembre, pour le compte de la 2e journée du groupe F de la Coupe du Monde 2022.

 

Dans un stade acquis à la cause des Marocains, les Belges se procuraient immédiatement la première occasion de la partie avec un duel remporté par Munir devant Batshuayi. Avec le contrôle du ballon, les Diables Rouges s’installaient dans le camp adverse avec une domination totale, mais des occasions encore rares.

À l’image d’un En-Nesyri invisible, les Lions de l’Atlas éprouvaient de grosses difficultés à se montrer dangereux et surtout à enchaîner quelques passes pour calmer la pression.

Au fil des minutes, les hommes de Roberto Martinez se montraient moins entreprenants avec des débats plus équilibrés sur un tout petit rythme.

Et à l’exception d’une bonne situation mal négociée par Hakimi avec une frappe envoyée dans les tribunes, il ne se passait plus grand-chose… avant un but refusé à Ziyech par la VAR pour un hors-jeu de Saïss avant la pause.

Au retour des vestiaires, les Marocains continuaient sur cette lancée en affichant de bonnes intentions sur des frappes de Ziyech puis de Boufal. Avec un jeu lent et des passes latérales, les Belges avaient sérieusement du mal à emballer les débats malgré les changements effectués par Martinez… C’est simple, le match était ensuite quasiment à l’arrêt jusqu’à l’heure de jeu et un tir lointain de Mertens repoussé par Munir.

Et comme en fin de première période, le Maroc trouvait la faille sur un coup-franc de Sabiri au premier poteau (0-1, 73e) ! Cette fois-ci, malgré la présence encore une fois de Saïss devant Courtois, la VAR ne pouvait rien dire ! Désemparé par la passivité de son équipe, Martinez tentait même un coup de poker avec l’entrée de Lukaku, de retour de blessure. Mais décidément décevante, la Belgique ne se révoltait pas et concédait même un dernier but par Aboukhlal, auteur d’un tir en pleine lucarne après un service de Ziyech (0-2, 90+2e). Un succès mérité.

 

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *