février 5, 2023
Actualité Economie

Haïti, en pleine dépression économique, selon Enomy Germain

L’économiste Enomy Germain a analysé la situation économique du pays lors de son passage à la matinale de Magik 9, samedi 12 novembre 2022. Selon lui, le pays n’est plus dans une situation de récession économique mais plutôt de dépression économique caractérisée par plus de 4 années de contraction du PIB.

Le tableau peint par l’économiste Enomy Germain est très sombre. Pour lui, la situation économique s’aggrave de plus en plus avec cet énième épisode de peyi lok qui favorise une crise économique globale. « Aujourd’hui le pays connait une crise économique totale. Cette crise touche toutes les dimensions de l’économie », analyse Enomy Germain soulignant qu’avec cette situation, le pays est désormais en dépression économique.

Selon Enomy Germain, une dépression économique est une crise économique grave qui dure plusieurs années, contrairement à la récession économique qui est de plus courte durée. En dépression économique, la production (évaluée avec le PIB), les emplois et la consommation connaissent des baisses importantes et durables. « Le PIB est en contraction depuis 2018 », soutient Enomy Germain avançant des chiffres relatifs à la situation macro-économique pour étayer son point de vue.

Le 2 août 2022, le gouvernement avait sorti une lettre de cadrage, un document extrêmement important. Il a annoncé qu’il n’allait pas enregistrer la croissance économique de 0.3% espérée de l’exercice fiscal afin de sortir de la récession économique de trois ans. Cette lettre de cadrage avait annoncé une contraction économique de -0,4%.

Cette situation, selon Enomy Germain, traduit une perte de richesse conséquente chaque année. Ce même 2 août 2022, le gouvernement avait prévu que l’inflation aurait atteint 28,8% en septembre. Ce qui est déjà extrêmement élevé dans un pays où 60% et plus de la population est en situation de pauvreté et 25% et plus en situation d’extrême pauvreté. Toutefois, le dernier chiffre sur l’inflation en date dépasse les prévisions du gouvernement haïtien. Le dernier taux se chiffre à 30.5 %.

Ajouté à tous ces maux, le pays n’est pas exempt de la situation économique au niveau international. Les taux d’intérêt et d’inflation augmentent. Cette situation, selon l’économiste risque d’impacter sur le pouvoir d’achat des gens de la diaspora qui pourraient avoir moins de possibilité de faire des transferts.

La situation économique va de mal en pis. Et le gouvernement ne montre aucune once d’envie de redresser la barque économique. La gourde continue sa chute libre ne pouvant plus contrecarrer la puissance infernale du dollar.  Il faut maintenant plus de 132 gourdes pour 1 dollar us, une situation jamais produite depuis 1990, selon l’économiste Enomy Germain. « Cela veut dire que nous sommes dans une crise de change », dit-il précisant que la gourde a perdu 33% de sa valeur en une année. ”Nous sommes de loin supérieur à 25%, le niveau pour parler d‘une crise de change », souligne-t-il.

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *