février 5, 2023
International

Élections américaines mi-mandat: le Sénat restera sous le contrôle des démocrates

Le parti de Joe Biden a remporté samedi le siège qui lui manquait pour conserver le contrôle du Sénat des États-Unis, un échec cuisant pour Donald Trump qui promettait un raz-de-marée républicain au Congrès.

Quatre jours après les élections de mi-mandat, les médias américains ont déclaré la victoire de la sénatrice démocrate Catherine Cortez Masto dans l’État clé du Nevada. La sortante a battu de justesse Adam Laxalt, un candidat soutenu par l’ex-président Donald Trump, selon des chaînes de télévision américaines. Sa réélection porte à 50 sur 100 le nombre d’élus démocrates au Sénat, ce qui permet au parti de Joe Biden de garder la main sur la chambre haute du Congrès. En vertu de la Constitution, la vice-présidente Kamala Harris a en effet le pouvoir de départager les sénateurs.

«Je me sens bien et j’attends avec impatience les deux prochaines années», a réagi Joe Biden depuis Phnom Penh en marge d’un sommet asiatique. Les démocrates pourraient encore gagner un siège dans l’État de Géorgie, où un second tour sera organisé le 6 décembre.

Le chef de la majorité démocrate sortante au Sénat, Chuck Schumer, a réagi quelques minutes seulement après l’annonce des résultats, en tweetant qu’ils étaient une «manifestation» des choses accomplies par les démocrates.

Selon lui, cela signifie que les Américains ont «judicieusement rejeté la direction antidémocratique, autoritaire, méchante et source de division que les républicains MAGA voulaient donner à notre pays», en référence au mouvement «Make America Great Again» de Donald Trump.

Les républicains semblent en mesure de redevenir majoritaires à la Chambre des représentants. Ils devraient s’en servir pour lancer de nombreuses enquêtes parlementaires sur l’administration de Joe Biden, ou ses proches.

Leur victoire s’annonce toutefois nettement plus courte que prévu. La chaîne NBC News projetait samedi matin une frêle majorité de cinq sièges pour les républicains avec 220 élus contre 215 pour les démocrates. Près de 20 scrutins n’ont cependant toujours pas donné leur verdict, principalement en Californie.

Mais sans le Sénat, ils ne pourront pas adopter de lois contraires à ses objectifs, notamment sur l’avortement ou le climat, ni bloquer ses nominations de juges, ambassadeurs et responsables gouvernementaux.

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *