juillet 22, 2024
Société

Haïti-crise: l’ONU appelle la République Dominicaine à suspendre les renvois forcés des ressortissants haïtiens

Le Haut-Commissaire des Nations-Unies aux droits de l’homme, Volker Turk, a insisté auprès des autorités de la République Dominicaine pour la suspension des renvois forcés des Haïtiens. Le diplomate rappelle avoir déjà demandé aux États du monde de suspendre cette pratique au vu du contexte socio-politique haïtien.

 

« Il y a une semaine, j’ai demandé l’arrêt des déportations en Haïti, compte tenu de la crise humanitaire et des droits de l’homme à laquelle le pays est confronté. Je crains de voir les retours forcés des Haïtiens chez eux depuis la République dominicaine se poursuivent », a déclaré Turk dans un communiqué.

Selon le haut représentant de l’ONU, Haïti ne réunit pas aujourd’hui les conditions de sécurité appropriées pour le retour « sûr, digne et durable » des migrants compte tenu de la « violence armée incessante et des violations systématiques des droits de l’homme ».

« Je demande également aux autorités de la République dominicaine de redoubler d’efforts pour prévenir la xénophobie, la discrimination et les formes connexes d’intolérance fondées sur l’origine nationale, raciale ou ethnique, ou sur le statut d’immigrant », a déclaré Turk.

Turk lui-même a déjà appelé la semaine dernière la communauté internationale à agir dès que possible pour résoudre la crise actuelle en Haïti, un pays qui « est au bord de l’abîme » pour une succession d’urgences allant du politique à l’homme, en passant par l’insécurité croissante.

Le Haut commissaire avait rappelé aux États que les Haïtiens qui souhaitent demander une protection internationale doivent avoir accès à des procédures d’asile équitables et efficaces.

Par ailleurs, il se tient également prêt à soutenir les gouvernements de toute la région pour assurer le respect des droits des Haïtiens, y compris en aidant à la conception et à la mise en œuvre de dispositifs de protection complémentaires ou d’autres dispositions de séjour légal, le cas échéant.

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *