février 5, 2023
Société

Claude Joseph appelle les Nations-Unies à contraindre le gouvernement dominicain de cesser les déportations des Haïtiens

L’ancien chef du gouvernement et Ministre des Affaires Étrangères, Claude Joseph continue de plaider la cause des haïtiens qui vivent en République Dominicaine. Dans une correspondance adressée au Haut-Commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme ce 16 Novembre 2022, il dénonce les conditions infra-humaines dans lesquelles évoluent les migrants haïtiens et critique du même coup cette véritable chasse à nos compatriotes lancée depuis quelques temps en territoire voisin. L’ex-chancelier haïtien crie halte-là et s’en remet aux Nations-Unis pour un retour à l’ordre.


Si la communauté internationale par l’intermédiaire du Haut Commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme avait exhorté les autorités dominicaines à surseoir sur les déportations massives des haïtiens, ces derniers sont traqués de plus bel comme des bêtes sauvages. Des femmes arrachées à leurs lits d’accouchement, des mineurs à leur famille d’accueil, c’est un véritable enfer. Face à ces exacerbations, le Haut Commissaire des Nations-Unies avait demandé au gouvernement dominicain de suspendre les déportations des Haïtiens surtout dans le contexte de crise sans précédant qui ronge Haïti.

En ce sens, le leader du parti politique EDE, invite le Haut-Commissaire Volker Türk à intensifier ses actions en vue de faire entendre raison au chef d’État dominicain, Luis Abinader.

Qualifiant de forcées et discriminatoires les expulsions des Haïtiens de la République, Claude Joseph rappelle qu’un appelle a été lancé aux différents États en vue de suspendre les déportations forcées des Haïtiens. L’ancien chef du gouvernement souligne également la nécessité de combattre surtout en République Dominicaine le racisme, la xénophobie, la discrimination et toutes formes d’intolérance à l’encontre des Haïtiens.

S’adressant au Bureau du Haut Commissaire Volker Türk, l’ancien chef de la diplomatie haïtienne invite les Nations-Unies à s’assurer que les Haïtiens, « quelles que soient les raisons pour lesquelles ils ont quitté leur pays, puissent être juridiquement protégés et avoir accès à des services de base ».

À travers cette correspondance, Claude Joseph dénonce donc l’indifférence du Président Luis Abinader à l’égard de l’appel de la communauté internationale et déplore la poursuite et l’intensification des expulsions massives des Haïtiens, des actes, selon le leader de EDE, qui discrédite la candidature de la République Dominicaine au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU pour la période 2024-2026.

Claude Joseph, face à cette triste réalité, invite M. Volker Türk à effectuer une visite d’inspection sur la frontière haïtiano-dominicaine afin de constater de par lui-même,  les conditions inhumaines des migrants haïtiens fraîchement expulsés du territoire voisin.

L’ex-Premier ministre Claude Joseph sollicite également l’envoi d’une mission d’enquête en République Dominicaine pour s’enquérir des faits évidents de violations graves des droits fondamentaux des haïtiens dans ce pays.

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *