février 4, 2023
Société

La pauvreté multidimensionnelle touche 48% de la population haïtienne, selon le PNUD

L’intensité des privations en Haïti, correspondant au score moyen de privation des personnes vivant dans la Pauvreté Multidimensionnelle, est de 48,4 %, selon un rapport du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) publié cette semaine. Haïti fait partie des 4 derniers pays de la région derrière le Guatemala, le Nicaragua et le Honduras.

 

 

 


Le nouvel indice de pauvreté multidimensionnelle (IPM) publié cette semaine, conclut qu’il est possible de réduire la pauvreté à grande échelle et dévoiler de nouveaux « profils de pauvreté » qui offrent de nouvelles possibilités dans les domaines du développement pour lutter contre les aspects interdépendants de la pauvreté.

 

 

 

Cette analyse du PNUD et de l’Initiative sur la pauvreté et le développement humain de l’Université d’Oxford (OPHI) ne se limite pas au revenu pour mesurer la pauvreté et comprendre comment les personnes vivent la pauvreté dans différents aspects de leur vie quotidienne  comme l’accès à l’éducation et à la santé, et les conditions de vie telles que le logement, l’eau potable, l’assainissement et l’électricité.

 

 

 

Avant même que la pandémie de COVID-19 et la crise actuelle du coût de la vie ne soient prises en compte, les données montraient que 1,2 milliard de personnes dans 111 pays en développement vivaient dans une pauvreté multidimensionnelle extrême. Ce chiffre est presque deux fois supérieur au nombre de personnes considérées comme pauvres dont le revenu est inférieur à 1,90 dollar par jour.

 

 

 

Sur la base des dernières données disponibles, recueillies en grande partie avant le début de la pandémie de COVID-19, le rapport souligne la nécessité de s’attaquer à des niveaux de privations qui sont étroitement associés, notamment : plus de 50 % des pauvres (593 millions) manquent à la fois d’électricité et de combustibles de cuisson non polluants; Près de 40 % des pauvres (437 millions) n’ont accès ni à l’eau potable ni à l’assainissement; Plus de 30 % des pauvres (374 millions) sont privés simultanément de nutrition, de combustibles de cuisson, d’assainissement et de logement.

 

 

 

Ce rapport montre que la situation est catastrophique en Haïti au moment où le climat socio-économique et politique n’augure rien de bon pour le pays. Plus de 48 pourcent (48%) de la population est dans une pauvreté multidimensionnelle, un chiffre considérable qui pourrait s’accroître.

 

 

 

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *