février 25, 2024
Actualité Politique

Haïti-crise: “La solution doit-être haïtienne”, dit Bob Rae ambassadeur canadien à l’ONU

Le Canada s’est dit prêt à apporter son aide à Haïti, aux prises avec des gangs armés qui sèment la terreur, des pénuries diverses (carburant, eau et autres produits de première nécessité) et, plus récemment, avec la résurence du choléra, a fait savoir l’ambassadeur canadien à l’ONU, Bob Rae.

 

 

 


Si washington tarde à faire connaître sa position par rapport à l’appel à l’“assistance internationale” lancé par le premier ministre Ariel Henry pour faire face à l’insécurité engendrée par les gangs, que la police haïtienne ne peut résoudre seule, Ottawa s’est positionné. L’ambassadeur Bob Rae a appelé les protagonistes de la crise à trouver une entente. “Mon pays est prêt à apporter son aide à Haïti, mais cela ne sera pas possible avant que le pays s’unisse et s’entende. Les solutions sont dans les mains des leaders haïtiens”, a déclaré le représentant du Canada à l’ONU.

 

 

 

Le diplomate Bob Rae a indiqué qu’il n’est pas question que le canada s’engager sans que certaines conditions ne soient d’abord réunies. Il a insisté pour faire comprendre que la solution à cette crise doit venir particulièrement des haïtiens. “Je suis certain que le Canada est prêt à faire le nécessaire, mais exactement ce que c’est le nécessaire, ça dépendra beaucoup des négociations qui ont lieu maintenant et qui vont continuer”, a mentionné Monsieur Ray.

 

 

 

Selon Bob Rae, le canada travaille de très près avec le gouvernement haïtien, la société civile,  l’ONU et d’autres pays. Néanmoins, le diplomate a exposé le caractère délicat des discussions-négociations, car la communauté internationale ne veut surtout pas être accusée d’interventionnisme extérieur dans cette crise.

 

 

 

Lors de la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU prévue pour la semaine prochaine et qui va se dérouler essentiellement autour de la crise haïtienne, des points tels; “la fin des violences liées aux gangs, le rôle de la police nationale et des sanctions envers les groupes qui financent les violences armées, seront aborder.

 

 

 

QA

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *