février 5, 2023
Actualité Economie

L’Association Professionnelle des Banques s’insurge contre les propos incendiaires de Moïse Jean Charles

L’Association Professionnelle des Banques (APB) a protesté énergiquement, dans une note de presse ce vendredi 2 septembre, contre les propos violent formulés par Moïse Jean Charles, le leader du parti Pitit Dessalines, à l’encontre des banques et de leurs collaborateurs lors d’une manifestation politique, au Cap-Haïtien le 22 août 2022. L’APB estime que ces propos dangereux sont capables de déboucher sur une situation très regrettable.

 


Au Cap-Haïtien le 22 août dernier, Moïse Jean Charles avait drainé une foule immense dans les rues du Cap-Haïtien. Lors de cette manifestation, la foule, avec Moïse Jean Charles à leur tête, a lancé des propos incendiaires à l’égard des banques commerciales.

 

« Proférer ainsi des menaces, haranguer les foules déjà frustrées par la situation difficile que connait le pays, pour les inciter à commettre des actes à caractère criminel est un procédé dangereux et irresponsable qui peut déboucher sur une situation anarchique échappant à tout contrôle », a fait remarquer l’APB dans cette note qui proteste après ces propos incendiaires.

 

De la parole, les manifestants ont passé aux actes, selon l’APB. En effet, quelques jours suivant la manifestation, elle informe que plusieurs succursales de banque, en pleine journée de travail, ont essuyé des jets de pierre pendant plus de 45 minutes en provenance d’une foule en rogne, mettant ainsi la vie des employés des banques et des clients en danger et provoquant des dégâts matériels dans certains locaux.

 

Critiquée de monopoliser le taux de change, l’APB qui regroupe les banques commerciales a tenu à rappeler que le taux de change d’une devise, le dollar en l’occurrence, est déterminé, à l’occasion de chaque transaction par l’équilibre entre l’offre et la demande de cette monnaie sur le marché de change.

 

Par ailleurs, face à un tel déferlement de violence, les banques commerciales menacent de poursuivre en justice tous les auteurs intellectuels de ces actes portant atteinte à l’intégrité des vies de leur personnel et à la sécurité de leurs biens.

 

A côté des banques commerciales, d’autres institutions financières ont été prises pour cible dans d’autres régions. Selon les dernières informations, au moins 2 employés d’une maison de transfert ont été brûlés dans l’enceinte même de l’institution par des individus non encore identifiés, à delmas 33.

 

DJ

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *