février 5, 2023
Actualité Politique

Claude Joseph, le mal nécessaire de la communauté internationale

Depuis plusieurs semaines, l’ancien Premier Ministre haïtien, Claude Joseph, est au cœur de l’actualité politique pour ses prises de positions radicales. Fervent défenseur des migrants haïtiens surtout ceux vivant en République Dominicaine, plus d’un voit en Claude Joseph le nationaliste avéré dont Haïti avait besoin. Claude Joseph, serait-il l’homme de la situation?

 

 


S’il n’y a d’hommes que d’hommes libres pour citer John Lock, j’ajoute qu’il n’y a de peuples que de peuples souverains. Une souveraineté qui fait défaut à Haïti, rongée par une crise aiguë alimentée par la communauté internationale qui a reconnu elle-même ses maints échecs. Si l’instabilité socio-politique profite à l’impérialisme américain, Ariel Henry était l’homme de la situation. Il leur a fallu ce pion pour atteindre certains objectifs.

 

 

L’ancien chargé d’affaires américain en Haïti, Daniel Foote, a révélé que Claude Joseph avait la volonté manifeste de faire respecter la souveraineté nationale. “Une velléité qui lui a coûté le poste de Premier Ministre en faveur du neurochirurgien bien plus malléable”.

 

 

Ariel Henry, toujours selon M.Foote, avait promis au gouvernement haïtien d’accepter sans aucune autre forme de procès, les plusieurs milliers d’haïtiens entassés d’alors sous le pont de Texas. Ce compromis malhonnête est sans doute le socle sur lequel se base le soutien indéfectible de Tonton Sam à Ariel Henry.

 

 

« Claude Joseph m’a toujours regardé dans les yeux quand il me parlait, il m’inspirait confiance. Ce qu’Ariel Henry n’a jamais fait », a dévoilé l’ancien diplomate américain. Daniel Foote campe Claude Joseph comme un patriote, un nationaliste qui avait la volonté de faire respecter la souveraineté d’Haïti.

 

 

Claude Joseph, la bête noire de la République Dominicaine

 

L’ancien chancelier Haïtien est très radicale quand il s’agit de prendre position pour défendre les migrants haïtiens,  surtout en République Dominicaine. Ses relations sont très tendues avec les autorités de la République voisine. Déclaré récemment persona non grata à l’Est de l’Hispaniola, à son tour, Claude Joseph désapprouve les récentes démarches de Luis Abinader autour de la crise haïtienne. Il qualifie le Président dominicain d’opportuniste qui ne fait, selon ses dires, que profiter de l’absence totale de leadership de l’actuel Premier ministre d’Haïti, Ariel Henry.

 

 

Claude Joseph affirme que Luis Abinader ne pouvait jamais agir de la sorte, lorsqu’il était Premier ministre ou encore ministre des Affaires Étrangères.

 

 

Dans la foulée, EDE (les Engagés pour le Développement) a pris naissance sous l’initiative de Claude Joseph. Depuis, il n’a jamais raté une occasion de se faire entendre soit pour redresser la barre dans une situation bien précise ou pour joindre sa voix à celle de la population haïtienne en perspective d’un avenir meilleur.

 

 

Cependant, de grands esprits sont à la recherche des vraies motivations de Claude Joseph pour la cause haïtienne. Par exemple, certains se demandent si sa position farouche vis-à-vis du Premier Ministre Ariel Henry n’est pas dû au fait qu’il ait été remplacé par le Néo-chirugien alors qu’à cette époque Claude Joseph disait avoir le contrôle de tout?

 

 

JB

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *