février 4, 2023
Santé

Le monkeypox gagne du terrain et les autorités sanitaires de l’ONU s’inquiètent.

Les hauts responsables de l’Organisation mondiale de la Santé et l’Organisation panaméricaine de la santé (OMS/OPS), ont exprimé leurs inquiétudes croissantes concernant la propagation du monkeypox (variole du singe) à travers les Amériques.

 Près de 5 300 cas ont été signalés dans 18 pays et territoires dans l’amérique. La plupart des cas confirmés se trouvent aux États-Unis, au Canada et au Brésil, a déclaré Mary Lou Valdez, directrice adjointe de l’OPS, lors d’un point de presse virtuel sur la COVID-19 et d’autres problèmes de santé dans les Amériques.

Au 26 juillet, 4 281 cas confirmés de la variole du singe avaient été détectés en Amérique du Nord, 979 en Amérique du Sud et 22 dans les Caraïbes et les îles de l’océan Atlantique. Valdez a déclaré que les premiers rapports montrent qu’il y a beaucoup de confusion autour de la maladie contagieuse. « C’est pourquoi une communication claire est plus importante que jamais », a-t-elle déclaré.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *