juillet 22, 2024
Culture

Le rara Léogâne, une tradition culturelle et touristique supportée par les leoganais-ses mais négligée par l’État

Le Rara en Haïti est considéré comme l’un des patrimoines culturels du pays. C’est une activité qui s’étend presque sur tout le territoire national, immédiatement après la période carnavalesque. Des villes comme l’Artibonite, les Gonaïves, Paillant dans les Nippes, la Gonâve et Léogâne sont toujours au diapason. Chaque ville a sa spécialité, son rythme, mais Léogâne est l’exemple typique et traditionnel du Rara haïtien.

 

Cela a commencé depuis le dernier week-end du mois de février. Le week-end du 4 et 5 mars a marqué la deuxième sortie du Rara à Léogâne. Cette activité est organisée par la population, ce n’est pas « un bien privé », si on peut le dire ainsi. Il y a juste un comité désigné par les léoganais pour les suites administratives.

Les festivités de Rara, sont financées en majeure partie par la diaspora léoganaise jusqu’à 60%, selon plusieurs sources concordantes. La population à 20%, le secteur vodouesque à 35%. Le gouvernement et le secteur privé des affaires s’impliquent seulement à 5%, toujours selon nos sources.

Le Rara de Léogane est perçue comme une grande entreprise communautaire qui mérite une attention soutenue et une assistance étatique adéquate pour le développement culturel, économique et touristique du pays.

 

Billy Désir

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *