février 21, 2024
Politique

Assassinat de Jovenel Moïse : le transfert des 4 suspects aux USA ne fera que compliquer le travail du juge, croit Me Arnel Remy

(Port-au-Prince)- Quatre suspects détenus dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse ont été transférés, mardi 31 janvier 2023, aux Etats-Unis, en Floride sur ordre de la justice haïtienne. Pour l’avocat Arnel Remy, cette décision ne fera que compliquer le travail du juge d’instruction en charge du dossier Walther Wesser Voltaire.

 

L’information a été véhiculée par les médias locaux jusqu’à ce que le journal américain Miami Herald, révèle l’identité des prisonniers transférés. Il s’agit de James Solages, Joseph Vincent, Emmanuel Sanon et le Colombien Germán Rivera Garcia. Les quatre suspects sont accusés d’avoir aidé à coordonner un enlèvement raté du président d’Haïti pour le retirer de ses fonctions à son retour d’une visite d’État en Turquie en juin 2021, puis de comploter dans un plan final pour le tuer chez lui.

Trois des quatre suspects vivaient dans le sud de la Floride : James Solages, qui a quitté son emploi dans une maison de soins infirmiers pour aller travailler pour une entreprise de sécurité liée à un complot visant à éjecter Jovenel Moïse ; Joseph Vincent, un ancien informateur confidentiel de la Drug Enforcement Administration ; et Christian Emmanuel Sanon, un médecin et pasteur haïtien qui a partagé son temps.

Également transféré avec eux à Miami : Germán Rivera Garcia, un colonel colombien à la retraite qui est l’un des chefs présumés de l’attaque mortelle. Avec ces transferts d’Haïti vers la Floride, un total de sept accusés ont été inculpés dans l’affaire de complot de meurtre déposée devant la cour fédérale de Miami.

Une enquête de plus en plus compliquée

Répondant aux questions de la presse haïtienne, Me Arnel Remy, avocat de James Solage dit être tombé des nues après le transfert de son client. « Il semblerait que même le juge d’instruction n’était pas au courant. Il devrait y avoir une confrontation vendredi 3 février entre les détenus », regrette Arnel Remy. Il révèle que des agents du FBI avaient questionné James Solage au Pénitencier national. « Ce n’est qu’aujourd’hui que j’ai appris le transfert de ces suspects », ajoute-t-il.

« Cela ne fera que compliquer le travail du juge. Si le juge savait qu’on viendrait extrader les détenus, il n’y aurait aucune nécessité de demander des confrontations entre certains d’entre eux. Ça va compliquer le travail. Ce sont des personnalités importantes pour le dossier. C’est sûr et certain qu’ils ne vont pas revenir », commente Arnel Rémy. Selon lui, ces derniers ont échappé à la justice haïtienne.

Par ailleurs, Me Arnel Remy annonce qu’il adressera une correspondance à l’attention des responsables de l’ambassade américaine en Haïti, afin de connaître les motifs du transfert. De surcroît, Me Rémy demande au juge Walther Wesser Voltaire de continuer avec ce qu’il a sous la main afin de publier les conclusions de l’enquête.

Dans l’intervalle, le gouvernement haïtien n’a pas encore réagit sur le transfert de ces 4 détenus.

DJ

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *