février 4, 2023
Sports

Qatar 2022 : Coup de tonnerre !l’Allemagne quitte la Coupe du Monde malgré sa victoire

(Doha) Malgré sa victoire spectaculaire sur le Costa Rica (4-2), ce jeudi, l’Allemagne ne disputera pas les 8es de finale de la Coupe du monde. Comme en Russie, la Nationalmannschaft prend la porte au premier tour avec le succès surprenant du Japon sur l’Espagne (2-1).

 

Comme attendu, les Allemands mettaient une énorme pression sur le but de Navas dans les premières minutes. Et comme souhaité par Hans-Dieter Flick, ses hommes trouvaient rapidement l’ouverture grâce à Gnabry, buteur d’une tête croisée sur un centre de Raum (0-1, 10e). Déjà décisif devant Musiala, le gardien du PSG évitait le break sur une tête à bout portant de Goretzka. Un départ canon pour la Nationalmannschaft, rassurée par l’ouverture du score simultanée de l’Espagne contre le Japon.

Au fil des minutes, les Allemands desserraient l’étreinte mais gardaient le contrôle du ballon en repoussant leurs adversaires assez loin pour ne pas être mis en danger. Après quelques minutes de répit, le Costa Rica se mettait à nouveau à souffrir sur des frappes de Kimmich, Musiala et Gnabry qui n’étaient pas loin de surprendre Navas, pas vraiment aidé par un bloc beaucoup trop bas et incapable de se sortir de la pression malgré une énorme occasion de Fuller qui perdait son duel avec Neuer avant la pause.

Au retour des vestiaires, tout s’écroulait pour l’Allemagne. Alors que le Japon marquait deux buts coup sur coup, le quadruple champion du monde, qui passait en 4-1-4-1, se faisait reprendre sur un but de Tejeda après une faute de main de Neuer (1-1, 58e). Dans une situation très critique, les Allemands partaient à l’assaut du but de Navas, qui pouvait compter sur son poteau gauche, sur lequel Musiala tirait à deux reprises ! Un manque de réussite qui donnait des cheveux blancs à Hans-Dieter Flick… et ce n’était pas fini !

Après un cafouillage sur coup franc, Vargas donnait l’avantage au Costa Rica (2-1, 70e). Un scénario irréel qu’Havertz changeait à son tour en ajustant Navas d’une frappe pleine de sang-froid (2-2, 73e).

Alors que Navas sortait un arrêt stratosphérique devant Füllkrug, Havertz permettait aux siens de reprendre les devants suite à un caviar de Gnabry (2-3, 85e). Trois, puis quatre, puisque Füllkrug enfonçait le clou sur une remise parfaite signée Sané (2-4, 90e). Une victoire folle mais vaine puisque le Japon créait la sensation face à la Roja. L’aventure qatarie est finie pour l’Allemagne !

 

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *