septembre 22, 2023
Economie

Le gouvernement juge inacceptable que certaines compagnies réclament des paiements en dollars

(Delmas) Dans une interview exclusive accordée à la radio Métropole, le ministre de l’économie et des finances Michel Patrick Bois-Vert juge juge inacceptable que certaines compagnies réclament des paiements en dollars pour les produits pétroliers. Il promet de travailler avec la BRH et les compagnies concernées en vue de résoudre le problème au plus vite.

 

C’est un véritable imbroglio dans le marché pétrolier haïtien. Des compagnies pétrolières décident de vendre le pétrole en dollar américain. Une situation qui serait à la base de la fermeture de plusieurs stations service si l’on en croit David Turnier, président de l’Association nationale des distributeurs de produits pétroliers (ANADIPP) qui intervenait sur les ondes de la Radio Nationale d’Haïti.

« Ce cocktail explosif était prévisible depuis l’augmentation du prix des produits pétroliers à la pompe qui a provoqué un effet négatif sur la trésorerie des stations-service. Il y a aussi la marge bénéficiaire des propriétaires des pompes à essence qui ont été réduites de moitié. Le plus compliqué, ce sont des compagnies pétrolières qui, récemment, décident de vendre le pétrole en dollar américain. Voilà pourquoi certains propriétaires ne veulent même plus commander», a révélé David Turnier.

Cette situation où les compagnies pétrolières exigent la devise américaine pour les commandes ne peut que remuer le couteau dans la plaie. « Face à une telle situation, le grand perdant sera les propriétaires des stations-service et la population qui aura beaucoup plus de difficultés à trouver le carburant. Au regard de tout cela, l’état n’agit pas. Sinon, dans les jours à venir, chaque pompe décidera du prix de vente du carburant », a poursuivi M. Turnier.

 

Le gouvernement touché du problème

Intervenant sur les ondes de Radio Métropole mercredi 28 décembre, le ministre de l’économie et des finances Michel Patrick Bois-Vert a affirmé que le gouvernement est déjà touché du problème.

« Cette situation ne nous laisse pas indifférent. Nous travaillons avec les responsables de compagnies concernées par cette situation pour la corriger parce qu’en Haïti les prix des produits pétroliers ne sont pas fixés en dollars », a indiqué Michel Patrick Bois-Vert, ayant pointé du doigt le phénomène de l’insécurité comme la véritable source des différents problèmes.

« La libre circulation des biens et des vies restent un vieux pieux. Il est difficile de prendre des produits pétroliers pour l’acheminer au Cap-Haïtien. Il y a le problème de l’insécurité qu’il faut adresser. Une fois ce problème résolu, on pourra voir toutes les stations service du pays alimentées », a expliqué Bois-Vert tout en indiquant que le gouvernement n’acceptera aucunement de tel comportement sur le marché.

A date, plusieurs stations service gardent leurs portes fermées en raison de cette situation. Elles attendent l’intervention de l’Etat.

 

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *