février 21, 2024
Politique

Accord du Consensus national : UNIR fait machine arrière et dément l’avoir paraphé

(Port-au-Prince) Dans une note rendu publique le 23 Décembre 2022, le parti politique Union Nationale pour l’Intégrité et la Réconciliation (UNIR/INI-AYITI) dément avoir paraphé le document dit de « Consensus national », déjà signé par divers dirigeants et responsables de partis politiques avec le Premier Ministre Ariel Henry.

 

Le Coordonnateur Général du Parti Union Nationale pour l’Integrité et la Réconciliation (UNIR/INI-AYITI), Clarens Renois, estime que cet accord ne prend pas en compte ce qui est indispensable pour stabiliser le pays. Il se demande où est Haïti dans tout cela? « UNIR juge que la signature d’un accord doit être favorable au pays et non à des signataires à qui il est promis des postes au niveau du gouvernement et dans l’administration publique. Encore une fois, le peuple haïtien ne va rien bénéficier d’un tel accord, Haïti est oublié», dénonce Clarens Renois.

« Face à la crise aiguë que connaît Haïti, dans laquelle l’ont maintenu des acteurs politiques et économiques malhonnêtes et corrompus, UNIR continue de plaider pour un consensus qui puisse rassembler la majorité des forces vives du pays. Telle est la faiblesse de l’accord du 21 Décembre 2022», poursuit le leader du parti politique.

Toutefois, restant ouvert au dialogue sincère en vue de trouver un vrai compromis qui soit à la hauteur des attentes du peuple haïtien, UNIR souhaite que le pays puisse retrouver la paix et la sérénité nécessaire à la reprise totale des activités sur l’ensemble du territoire national, ainsi que le calme et la sérénité favorable à la tenue d’élections inclusives dans un climat de sécurité.

 

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *