février 5, 2023
Sports

Qatar 2022 : l’Angleterre gagne un point précieux face à une courageuse équipe Américaine

L’Angleterre a récupéré un bon point face à une belle équipe des États-Unis (0-0), ce vendredi, lors de la 2e journée du groupe B de la Coupe du monde au Qatar. Un résultat logique entre deux formations inefficaces même si les Américains ont fait une bien meilleure impression.

 

Après le festival face à l’Iran (6-2), les supporters de l’équipe d’Angleterre pensaient leurs préférés capables de surfer sur la vague. Malheureusement pour eux, la mer était calme, très calme à Al Khor. Au terme d’un match engagé et tactique, les Three Lions n’ont pas réussi à faire sauter le verrou des États-Unis (0-0), ce vendredi, lors de la 2e journée du groupe B de la Coupe du monde au Qatar.

Un résultat presque satisfaisant pour les Britanniques, sérieusement bousculés par une Team USA qui devra obligatoirement s’imposer contre l’Iran, mardi, dans un match qui sent le souffre, pour rejoindre les 8es de finale.

 

Pulisic bute sur la barre

Dans une belle ambiance à Al Khor, les Anglais mettaient rapidement une grosse pression sur le but américain. Après un bon débordement de Saka, Kane faisait passer un premier frisson dans le dos de Turner. Mais la domination s’estompait rapidement et la Team USA prenait la mesure de l’événement en haussant le ton. À la suite d’une belle action collective, McKennie n’était pas loin d’ouvrir la marque sur une reprise au point de penalty.

Décomplexés, les États-Unis grignotaient peu à peu du terrain et faisaient douter leurs adversaires. Pickford était même sauvé par sa barre sur une lourde frappe de Pulisic ! Une physionomie de match totalement inattendue pour la bande à Gareth Southgate, incapable d’accélérer le rythme et baladée dans l’entrejeu par un trio McKennie-Adams-Musah. Seule réaction, un tir de Mount écarté par Turner juste avant la pause.

 

L’ennui après la pause

Au retour des vestiaires, les USA ne baissaient pas le pied ni les yeux. Supérieurs physiquement, tactiquement et parfois même techniquement, les hommes de Gregg Berhalter étaient portés par les milliers de supporters présents dans l’enceinte, qui croyaient à l’exploit. Malheureusement pour eux et pour les téléspectateurs, rien ne se passait lors du second acte, assez moribond en termes de football. Un match nul finalement logique entre deux équipes solides et peu inspirées.

 

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *