février 3, 2023
Politique

Au sommet de la francophonie, Haïti appelle encore à l’aide, le Canada refuse d’intervenir militairement

Lors de la conférence de presse en marge du Sommet de la Francophonie ce dimanche, le ministre Jean Victor Généus a lancé une nouvelle fois,  un appel à l’international face à l’urgence de la situation qui sévit en Haïti. Toutefois, le Premier ministre Justin Trudeau qui n’est pas entêté, affirme que le Canada compte aider Haïti mais non pas par moyen d’une aide militaire.

« Il faut mettre fin au cauchemar que vit le peuple haïtien. Nous comptons sur la solidarité du canada », a déclaré le ministre haïtien des Affaires étrangères et des cultes Jean Victor Généus lors de cette conférence de presse au sommet des Amériques.

Lors de cette même conférence de presse,  le Premier ministre Justin Trudeau a indiqué que le Canada n’interviendra pas militairement en Haïti, à moins que tous les partis politiques de ce pays ne l’approuvent.

Le gouvernement haïtien souhaite une intervention militaire internationale pour combattre les gangs. Les États-Unis ont dit que le Canada serait un leader idéal pour une telle intervention militaire, mais le gouvernement canadien a suggéré d’autres façons d’aider Haïti.

Le ministre haïtien des affaires étrangères et le premier ministre canadien Justin Trudeau.


«Le Canada est très ouvert à jouer un rôle important, mais nous devons avoir un consensus haïtien», a souligné M. Trudeau. Il a indiqué que le Canada travaillait de concert avec la Communauté des Caraïbes (CARICOM) et des acteurs de tous les partis politiques haïtiens pour obtenir un consensus sur l’aide internationale.

«Ce n’est pas assez que le gouvernement demande de l’aide », a-t-il souligné. « Il doit y avoir un consensus entre le gouvernement et l’opposition. Si on veut régler les énormes enjeux et défis auxquels fait face le peuple haïtien, nous devons avoir une entente, une harmonie politique qui est très claire sur la marche à suivre », a ajouté M. Trudeau.

Une délégation du Canada qui s’est rendue en Haïti pour essayer de comprendre ce qui s’y déroule, est déjà de retour au Canada et a présenté son rapport lors de réunions auxquelles M. Trudeau dit avoir assisté.

Par ailleurs, l’organisation internationale de la francophonie a annoncé qu’elle continuera à apporter sa pleine solidarité à Haïti. Elle se dit prête à s’impliquer dans la recherche d’une solution à la crise actuelle à la hauteur de ses moyens et en concertation avec ses partenaires.

Comme veut la tradition, la France a été désignée par les États membres pour accueillir le prochain sommet de la Francophonie.

RPBS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *