janvier 28, 2023
Actualité Politique

Sortie de crise: Des patrons du secteur privé haïtien appellent les protagonistes à privilégier l’intérêt national et le retour à l’ordre constitutionnel

Par le biais d’un communiqué de presse rendu public, le vendredi 26 août 2022, le regroupement patronal haïtien a dénoncé  la gravité de la situation socio-politique et économique du pays, estimant que celui-ci ne peut plus être pris en otage par des intérêts politiques partisans. Ainsi, il a invité la classe politique à trouver un consensus en vue de mater la crise.

En observation depuis bien longtemps, les patrons haïtiens montent finalement au créneau. Le regroupement patronal haïtien a, dans un communiqué de presse, critiqué vertement le comportement des acteurs politiques qui, selon lui, ne manifeste aucune volonté pour mettre une fin à la crise.

Tout en rappelant « qu’aucune des parties en conflit n’a la légalité ni la légitimité requise pour faire prévaloir sa thèse », les hommes et femmes d’affaires soulignent dans leur note que le pays ne peut plus être pris en otage par des intérêts politiques partisans. Ils invitent les protagonistes de la crise à trouver un consensus autour de deux thèmes fondamentaux.

1) la lutte contre la terreur que sèment les bandes armées et le rétablissement de la sécurité des vies et des biens dans le pays.

2) le retour à l’ordre constitutionnel suite à la mise en place de structures garantissant un processus électoral crédible et acceptable pour tous les partis, dont la condition sine qua non est un terrain nivelé afin que tous les candidats aux postes électifs à tous les niveaux aient les mêmes chances.

Le regroupement patronal haïtien a lancé des appels à toutes les forces vives de la nation en vue de remédier à la situation. “Nous devons tous être conscients que la faillite actuelle est collective et que le redressement passe par un engagement de tous”, a-t-on lu dans la note.

Leur appel, est entre autres, lancé aux femmes et hommes d’affaires « de notre pays relatif au respect scrupuleux de leurs responsabilités fiscales et légales, de l’observance de saines pratiques commerciales, de transparence et de concurrence loyale et à l’abandon de comportements malsains, préjudiciables à la collectivités ».

Ce communiqué de presse acheminé à la rédaction porte les signatures de  René-Max Auguste, Edouard Baussan, Pierre-Marie Boisson, Gérald Bouguignon, Stephan Coles, Eddy Deed, Yonel Elizée, Raina Forbin, Peter Frisch, Geoffrey Handal, Jean-Marc Lebrun, Harold Marzouka Jr, Laurent Saint Cyr, Jaïr Saint Louis, Mathieu Villedrouin, Jacques Villejoint, Ralph Edmond, Raymond Jaar, Georges Cassis et Marc Emile Echema.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *