juillet 25, 2024
Uncategorized

L’UE préoccupée face à la situation sécuritaire catastrophique qui prévaut en Haïti.

L’Union Européenne et plusieurs de ses partenaires ont exprimé le 1er août 2022,  leurs préoccupations face à la situation de troubles qui évolue en Haïti, notamment dans plusieurs quartiers populaires.

Les responsables déplorent les milliers de personnes qui sont contraints de quitter leur domicile pour sauver leur vie et celles qui ont perit suite à des affrontements entre gangs armés.

L’Union Européenne, dans un communiqué qu’elle a publié, a exprimé sa consternation face à la détérioration de la situation des droits de l’homme dans plusieurs quartiers de la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

Ces quartiers sont sous le contrôle de gangs armés qui, ces dernières semaines, ont causé la mort, la disparition ou le déplacement de plusieurs milliers de personnes.

« Toutes ces violences sont intolérables contre les libertés fondamentales de la population vivant dans ces zones ne cessant de souffrir là où aucun droit n’est plus respecté » deplore l’UE qui se dit très préoccupée par les informations faisant état de violences sexuelles dans ces régions.

Parfois les victimes font l’objet de viols collectifs, parmi elles des filles d’environ 10 ans et des garçons.  Les gangs armés utilisent divers types de violence pour instaurer un climat de peur, anéantir toute résistance et obliger la population à se soumettre ou à s’éloigner de la zone où elle vivait.  Ces formes de violences graves provoquent des conséquences irréparables et définitives sur les victimes et sur les communautés locales en général.

Les missions diplomatiques de l’Union européenne demandent que ces actes malhonnêtes,  les affrontements armés et tous les actes de violence prennent fin dans le pays pour permettre aux victimes, en particulier celles de la commune de Cité Soleil de recevoir des soins d’urgence et l’aide humanitaire qui leur sont indispensables.

Les missions diplomatiques invitent les autorités haïtiennes à multiplier leurs efforts pour faire cesser au plus vite, les actes de violations injustifiables des droits de l’homme, à intensifier la lutte qu’elles mènent contre les bandits et à poursuivre tous ceux qui commettent ces actes, toutes les entités qui les alimentent et tous ceux qui les soutiennent d’une manière ou d’une autre.

Les responsables de mission diplomatique de l’Allemagne, de l’Espagne et de la France font montre d’une grande tristesse par rapport à ces actes de violence insensés et les grandes souffrances endurées par ces victimes et leurs familles. Ils ont invité les autorités concernées à prendre des mesures nécessaires pour permettre le retour de la paix dans les zones concernées.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *